Archives par mot-clé : Club

Assemblée Générale Extraordinaire

Chers Amis, J’ai le plaisir de vous inviter à notre Assemblée Générale Extraordinaire
le samedi 20 janvier à 16 h.

  • rapport moral et sportif de la saison 2016/2017 ;
  • rapport financier ;
  • rapport techniques : compétitions, jeunes, tournois et les activités du club ;
  • modification de l’exercice comptable : il s’agit de revenir à un exercice qui suit les années sportives (année scolaire) et non plus les années civiles ;
  • questions diverses ;
  • un pot de l’amitié clôturera la séance.

Cette assemblée générale sera précédée d’une réunion de préparation du Comité directeur à 14 h 30.

Le Président : Daniel Blardone

Décès

En ce début d’année, nous apprenons le décès de deux anciens membres du club. Bertrand Denis et René Chavetnoir. Les obsèques de René auront lieu à l’Église des Chaprais jeudi 11 à 14 h 30.

Daniel Blardone

Échecs le soir à la Maison pour Tous de la Grette, 1978. Photographies de Bernard Faille pour l’Est Républicain.

Je crois que dans le cercle, c’est bien notre René qui, ce soir là à la grette, observe le tout jeune Serge Naudier sur un des tous premiers ordinateurs. Nous n’oublierons pas notre bon vieux “Blackchavet” et son accent jurassien inimitable…

4 RÉFLEXIONS SUR « DÉCÈS »

  1. …et qui montre ou touche les pièces en calculant et en grimaçant. En le regardant, tu crois toujours qu’il est en mauvaise posture, mais il finit souvent par te manger tout cru 😛

     

    Claudius

    C’était bien vrai de notre René de trouver souvent des ressources dans les positions impossibles où il s’était fourré. Mais là, c’est, je crois, Robert Viatte penché sur Sergio. Le moustachu à gauche est Robert Poly, un de nos anciens présidents.

     

    jb

    Salut René

     

    philippe

    C’est bien triste de devoir encore une fois contribuer à une rubrique nécrologique. “Blackchavet” a longtemps fait partie des meubles de la TPG, toujours avenant et jamais un mot plus haut que l’autre. Comme joueur, c’était,  de par sa régularité aux environs de 1700, un bon baromètre quand on réussissait à le battre. Ses théories pagnolesques sur les pièces qu’il fallait « pousser le plus loin », mais « pas les pions qui ne peuvent pas reculer » avec son timbre de voix si particulier ont résonné joyeusement dans mes jeunes années 80. J’ai souvenir aussi de son écriture à faire pâlir de jalousie les moines copistes du bas moyen-âge héritée, je crois, de ses années en comptabilité. Cela faisait bien des années que je ne l’avais revu (elles font vite des décennies ces sales bêtes) mais c’est un pincement au cœur et un peu de notre histoire commune qui est partie avec lui.

     

    JR

    Philippe a excellemment résumé le souvenir que j’ai aussi de René, que nous surnommions tous affectueusement « BlackChavet ». Pour compléter, j’ajouterai que, lorsque j’étais débutant, j’avais été fasciné par sa théorie sur la manière de jouer avec les Noirs la sicilienne et de placer quoiqu’il advienne (à part si la case est contrôlée par l’adversaire) la Dame sur la case c7.

    RIP BlackChavet !

    bernard courtot

    À gauche de Robert Polly, Christophe Bordet qui devait être plus tard champion de Franche-Comté (un titre qui n’existe plus je crois), et qui a abandonné les Échecs à la manière de Fischer.

     

Simultanée avec Nino Maisuradze

Samedi 9 décembre à Besançon : simultanée avec Nino Maisuradze, Grand maître international féminin, double championne de France. Organisée par le club d’échecs de Besançon Tour, Prends Garde sous l’égide et avec le soutien financier de la ligue de Bourgogne Franche-Comté, cette simultanée débutera à 15 heures, elle se déroulera à l’hôtel [google-map-fb-popup id=”18″], 1 avenue Louise Michel. Toutes les féminines de la ligue de Bourgogne Franche-Comté sont conviées à y participer. Attention, le nombre de places étant limité, il serait souhaitable que vous vous inscriviez le plus vite possible en envoyant un mail à la directrice des féminines de la ligue à l’adresse suivante : chfre@wanadoo.fr. Votre table sera réservée dans la limite des places disponibles.

Cette manifestation a lieu dans le cadre des actions menées pour le développement des échecs féminins, grâce aux subventions versées à la ligue de Bourgogne Franche-Comté par le Conseil Régional.

Un interview de Fréquence Diagonale en juillet 2015 où elle  nous donne un aperçu de son parcours de joueuse, de ses débuts à l’âge de 4 ans en Géorgie, jusqu’à son arrivée en France au début des années 2000 et la consécration obtenue avec ces titres de championne de France.

2 RÉFLEXIONS SUR « SIMULTANÉE AVEC NINO MAISURADZE »

  1. Bravo surtout à Christine qui s’occupe des féminines avec autant de conviction ! !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Analysez avec Lichess

Une autre manière d’étudier vos parties (et de me les envoyer) est avec l’excellent site Lichess qui, en quelques années, a devancé ses concurrents pour le jeu en ligne.

Les trois petites barres en bas à droite sont le menu de configuration de l’analyse. Le livre à gauche donne accès à un répertoire d’ouvertures et la roue crantée vous permet de choisir la base de données Master (2 millions de parties FIDE de +220 elo). Introduisez vos coups. La partie terminée, un clic dans la fenêtre PGN. La notation se met en surbrillance et clic droit de la souris et copier (ou CLT+C au clavier) puis collez (ou CTRL+V) dans votre mail. Le seul petit défaut, il ne permet pas de renseigner les joueurs, etc.

Notation

Un petit rappel pour éviter des erreurs dans la mise en ligne des parties en ce qui concerne les déplacements des R et N, seules pièces de l’échiquier pouvant se rendre sur de mêmes cases :

Et une mention spéciale pour Bernard et Pascal et leur superbe notation aux pleins et déliés de clercs de notaire !

Duel au sommet…

… de la Pyramide des âges

Michel Loeillot, 84 printemps affronte la toute mignonne Alexandra Malinowsky, 10 ans

Où peut-on voir s’affronter l’ancien et la jeunesse prime ? Aux Échecs, bien sûr : Michel et Alexandra, soixante-quatorze ans les séparent ! L’espace entre le camp noir et blanc symbolise-t-il le fossé des générations. Que nenni ! Il les réunit au contraire et notre Michel incarne la jolie sentence de Capablanca : « On n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux échecs, car après, on cesse de vieillir ».