Archives par mot-clé : Toussaint

Open de la Toussaint

43 joueurs pour notre Open toujours quelque peu « paroissiale », mais c’est sans doute ce petit nombre qui nous permet ces belles rencontres, loin de l’anonymat parfois des tournois plus prestigieux. Nous remercions le Département du Doubs qui nous a soutenu dans ce projet. Nous remercions tous les joueurs pour avoir fait de ce tournoi un beau petit moment de convivialité. International, il le fut, cependant, avec la venue de nos amis Peter Kilthau d’Allemagne, de George Recloux de Belgique, du souriant Evan Davies, notre Anglais de Chamonix, de Siranousch Andriasian, MI feminin arménienne, que nous découvrons avec surprise vivant dans un petit village proche de Besançon et de Yakini Tchouka, champion du Togo et membre de notre club depuis peu. Merci également à nos amis meyreuillais et d’Esbarres qui sont venus en force.

La remise des prix : nos amis de Meyreuil (en rouge) font une Opa sur les prix 🙂 !

Un grand merci à notre arbitre Christophe Robbe, à notre trésorier Alain Sermier, sans qui, bien des choses dans notre club se réaliseraient plus difficilement. Merci à notre cuistot, Faouzi Kassab qui nous a régalé de ces succulents sandwichs et bien évidemment merci à tous les tpgistes qui ont aidé à l’installation.

Point trop de surprise quant aux résultats dans le Principal : le MI Christophe Claverie en première ligne, suivit de l’aimable Alexandre Pigeat à la seconde place et Ilies Ouchichi à la troisième, champion du Doubs. Dans le P’tits Elo de même, nous retrouvons les plus fort élos aux premières places : Loris Roatta et Joëlle Chauvet de Meyreuil (le club d’origine de notre nouvel animateur) et le sympathique Wassim Larioumlil de Belfort.

Notre doyen, Michel Loeillot

Enfin, la plus belle récompense, car la gentillesse, le fair-play, l’investissement associatif « n’ont pas de prix » à notre ancien qui fêtera bientôt ses 88 printemps, le Prix de la Jeunesse de Cœur à Michel Loeillot.

PRINCIPAL

P'TITS ELOS

Tournoi de la Toussaint

Notre bureau, devant l’incertitude de la situation sanitaire pour cet automne
et la complexité de son organisation, a décidé d’annuler notre tournoi de la Toussaint.

C’est une période un peu compliquée et, je pense, que la relative sécurité de nos vies au cours de ces précédentes décennies, nous rend sans doute un peu frileux devant le danger. Je crois qu’il nous faudra apprendre à vivre avec un peu plus d’insécurité (comme nos anciens) pour ces prochains mois (peut-être années) en ce qui concerne ce virus et, sans doute, pour bien des décennies pour les prochaines générations qui devront affronter certainement des événements encore plus inquiétants. Laissons passer tranquillement cette fin d’année et nous verrons ! La rentrée échiquéenne apportera déjà son lot suffisant de petits problèmes à régler.

DEUX RÉFLEXIONS SUR « TOURNOI DE LA TOUSSAINT »

  1. Ce n’est pas une mauvaise idée. En pratique, peut-être un peu compliquée à mettre en place. Si, en septembre, je serai heureux de vous présenter notre nouveau superbe local à la Maison de Quartier de Saint-Ferjeux, cette nouvelle salle nous demandera cependant plus d’organisation, car nous n’en aurons pas la jouissance pleine et entière comme à L’Olympe, mais que sur réservation. Il nous faudrait réserver, sans trop tarder, pour le jeudi, le vendredi et le dimanche. Ou, peut-être mieux, proposer une cadence qui permettrait aux sept rondes de tenir sur le week-end. Cela est sans doute possible. Un préalable, il faut être suffisamment de Tpgistes intéressés, car cette location a un coût. À tenir compte également de la situation sanitaire. Il nous faut bien garder à l’esprit, que, pour ces prochains mois, toutes nos activités peuvent être remises en cause du jour au lendemain ! À étudier…

Open de Besançon

La remise des prix

Notre open traditionnel de la Toussaint s’est terminé, hier soir, avec la victoire sans trop de surprise du GMI Alexeï Charnushevich. À la seconde place, Quentin Poignot, dont nous saluons le retour et, à la troisième, le vétéran britannique Harry Lamb, habitué avec son fils Ian de notre tournoi. Beau parcours, une fois de plus, de Goma-Rayan Roger (4 ½) qui confirme sa progression, récompensée par le titre de champion de Franche-Comté. Gaëlle Lamotte sera, elle, Championne du Doubs. Chadi Kassab et Éric Willemin reçoivent le deuxième prix de leur catégorie. Notre nouveau tpgiste, le pupille Arthur Despierres (3 ½), a son grand regret, ne décrocha pas de prix, mais à fait un excellent tournoi.

La tâche fut plus difficile pour les joueurs du P’tits Elos, dont le nombre insuffisant, nous obligea à les réinterger dans le principal. Les jeunes Gwendal Le Floch et Samy Mazouz tirèrent bien leur épingle du jeu en prenant respectivement la première et seconde place.

 

Trente-trois participants, pas le franc succès pour notre open au niveau du chiffre, confirmant la difficulté des joueurs régionaux, quelque peu casaniers, à faire ce petit déplacement. Un peu boudé par les joueurs du Grand-Est, il nous faut certainement revoir notre stratégie de communication. Mais au-delà du chiffre, et peut-être pour cela, ce petit nombre de joueurs, nous a permis des rencontres amicales bien sympathiques avec les joueurs extérieurs, qui nous assurèrent de leurs satisfactions et de leurs retours pour l’année prochaine, accompagnés de quelques camarades.

18e Open International de Besançon

Ces cinquante participants (contre 74 l’année dernière) pour ce nouvel open de la Toussaint nous montrent qu’il faut encore accentuer notre effort de communication. Une mention toute spéciale à nos amis d’Esbarres venus en force à 10 ! À regretter le peu de participation des tépégistes et des clubs franc-comtois. La moyenne elo à 1817 et 23 joueurs à plus de 1800, rendent ce tournoi difficile, mais enrichissant pour les elos moyens. Une belle performance de Louis Poplavsky Mayor (1568) de Vandœuvre-Echecs qui, à la première ronde, affronte victorieusement un presque 2000.

Le Principal est remporté par le sympathique Alexis Cahen de l’École Française d’Échecs de Metz qui boute note Alexeï quelque peu déconfit hors du ring. Notre GMI doit se contenter de la seconde place, suivi de Sébastien Pucher. Le P’tits Elos voit la victoire du tépégiste Thibault Charbonnier et Nathan Denis de l’École d’échecs lédonienne. Merci à tous de votre participation. Les résultats complets sur la page du tournoi.

Duel au sommet…

… de la Pyramide des âges

Michel Loeillot, 84 printemps affronte la toute mignonne Alexandra Malinowsky, 10 ans

Où peut-on voir s’affronter l’ancien et la jeunesse prime ? Aux Échecs, bien sûr : Michel et Alexandra, soixante-quatorze ans les séparent ! L’espace entre le camp noir et blanc symbolise-t-il le fossé des générations. Que nenni ! Il les réunit au contraire et notre Michel incarne la jolie sentence de Capablanca : « On n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux échecs, car après, on cesse de vieillir ».

Blitz au Fontaine

Soirée blitz gratuite pour tous, lundi 31 octobre à 20 h 30
à la brasserie Fontaine – Argent, 7 rue de la Mouillère.
Venez nombreux.

dscf6792
Anne-Laure, notre charmante organisatrice, affronte Maître Claverie. Qui gagnera ?

Stefan Zweig accusa le joueur d’échecs d’être monomaniaque. Quelle drôle idée ! Devinette : que fait un joueur d’échecs pour se délasser après environ 8 heures de jeu sérieux ? Il joue aux échecs, bien évidemment. Une vingtaine de participants de l’open se retrouvèrent dans l’ambiance sympathique du Fontaine pour un tournoi de blitz amical et convivial.

La Star de la Tpg !

Logique, me direz-vous, que notre ami Lastar Toch fasse toujours la une de L’Est Républicain !

Evoluer sur l’échiquier face à l’adversaire demande une grande maîtrise de soi. Photo Sam Coulon pour L'est Rébublicain
Evoluer sur l’échiquier face à l’adversaire demande une grande maîtrise de soi. Photo Sam Coulon pour L’Est Rébublicain

Après avoir été laissé de côté quelque temps, le tournoi international d’échecs du club « Besançon Tour, Prends Garde ! » renaît de ses cendres, peut-on lire dans l’édition de l’Est Républicain de lundi. En un mois à peine, les organisateurs ont réussi à attirer, à l’hôtel Mercure de Besançon, environ 55 joueurs provenant de quatorze clubs français, ainsi qu’un grand maître international biélorusse installé en France depuis 15 ans, Alexeï Charnushevich… lirelasuite