Archives par mot-clé : Club

Tour… de vis !

À chaque modification de la réglementation sanitaire, nous vérifions auprès de la préfecture si nos activités sont dans les clous. Concernant nos Échecs au Parc, jusqu’à fin juillet, « pas de soucis pour votre événement, mais début août, je vous invite à nous recontacter pour vérifier si le pass sanitaire sera obligatoire ou non. » Si c’est le cas, seuls les personnes vaccinées (ou avec la preuve d’un test négatif de moins de 48 h) pourront participer. L’obligation du « pass sanitaire » est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans.

Pour l’instant voici notre protocole

Échecs au Pixel

Malheureusement, le Pixel était exceptionnellement fermé aujourd’hui, mais « ce sera avec plaisir pour une prochaine fois. » L‘association La Furieuse, créée en janvier 2018 pour soutenir la gestion du café-resto, est composée d’une dizaine de membres actifs et de plus de 250 adhérents. Elle a pour but la promotion de l’éducation populaire, de la culture, de la citoyenneté, de l’échange et du lien social. Notre jeu semble y avoir un petit brin de place. J’ai profité de l’occasion pour leur proposer des soirées sous forme d’initiations, de jeux libres et pourquoi pas, de petits tournois. À suivre…

Heu…reux !!

Jean-François Corsini heu…reux !

Notre ami Jean-François Corsini, déjà en retraite de son poste de Directeur Technique où il avait œuvré une dizaine d’années avec l’efficacité et la gentillesse qu’on lui connaît, a invité ce samedi soir une petite délégation tépégique à fêter avec une cinquantaine de ses amis son véritable départ en retraite qui, vous le constaterez, ne semble point l’affliger. Nous souhaitons à JFC une retraite heureuse et active (nous n’en doutons pas, il est président des Amis de la Clairière de Chaux, une association culturelle très dynamique dans sa commune et au-delà). Nous remercions plus que chaleureusement Jean-François (et ce n’est pas langue de bois de circonstance) pour son dévouement à la cause des Échecs et à notre club tout au long de ces années.

Amicalement,

La Tpg

Pass’Sport

Le Pass’Sport est une nouvelle allocation de rentrée de 50 € par enfant pour financer tout ou partie de son inscription dans une association sportive de septembre 2021 à juin 2022. Cette aide de l’État s’adresse aux jeunes bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire, de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de l’allocation adultes handicapés. Durant l’été, les familles concernées recevront un courrier du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports pour les informer de leur éligibilité.

Un entraîneur à la TPG

Voilà, c’est chose faite ! La Tpg a son animateur à temps plein : Vincent CHAUVET, 26 ans, master de science de l’éducation, entraîneur FFE et une dizaine d’années d’expérience d’animation en club et dans les écoles et surtout un passionné d’Échecs ! Nous renouons aussi avec le passé, notre ami Alexeï Charnushevich, grand-mâitre international, avait œuvré avec sérieux et efficacité à ce poste pendant des années et nous savons que la promotion de notre jeu et de notre club passe par un tel projet. Vincent s’est prêté avec gentillesse à ma demande de se présenter par un petit texte et une de ses parties.

Vincent, notre nouvel animateur

Bonjour la TPG !

Je m’appelle Vincent CHAUVET, j’ai 26 ans et je suis joueur d’échecs depuis l’enfance, passionné à la fois par le jeu et l’enseignement. Originaire de Meyreuil, une petite bourgade de 5 000 habitants située dans le département des Bouches-du-Rhône, j’ai joué pour le club de notre ville de mes 7 ans à mes 15 ans, et de mes 24 ans à aujourd’hui. J’ai participé à 6 championnats de France jeunes et, en 2014, j’ai terminé sixième. Entre 15 à 24 ans, j’ai rejoint le club de Marseille-Échecs afin de progresser davantage, en jouant notamment en interclubs, et même quelques parties en Top12 en 2011, l’année où le club fut champion de France ! J’ai eu l’immense chance d’être entraîné par le GMI Yannick Gozzoli, un modèle de pédagogie et de culture, qui m’a énormément fait progresser sur les plans sportif et psychologique, pour les échecs, mais aussi au-delà.

En parallèle, j’étais toujours actif pour le club d’échecs de Meyreuil, principalement pour donner des cours aux quelques jeunes débutants du club et dans des écoles. L’apprentissage du jeu d’échecs ne doit pas être uniquement réservé à une élite : tout le monde devrait avoir l’opportunité de découvrir ce jeu merveilleux, même dans des petits villages. Ainsi, j’ai choisi de consacrer beaucoup d’énergie pour les jeunes de Meyreuil, étant bénévole, autodidacte, et surtout motivé pour transmettre ma passion. Mes efforts furent récompensés puisque le nombre de jeunes licenciés de notre petit club passa de 2 à 25 en quelques années, dont 7 furent qualifiés au Championnat de France jeunes.

Malgré un fort attachement pour mon club, les Échecs m’ont permis de m’ouvrir également au monde et aux autres. En décidant de passer le DIFFE à 16 ans, j’eus un déclic concernant l’enseignement du jeu d’échecs (et peut-être pour l’enseignement en général). J’ai donc poursuivi cette voie en passant le DAFFE puis le DEFFE, tout en cherchant à lire de plus en plus de livres d’échecs. J’adore particulièrement les bouquins qui utilisent l’humour à des fins didactiques et je suis totalement fan des auteurs comme Pierlot, Parmentier, Silman, (ainsi que Nimzowitsch malgré un style d’écriture plus ancien) pour n’en citer que quelques-uns.

À part les échecs, ma formation universitaire est composée de philosophie, sciences de l’éducation et métiers de l’enseignement. J’ai donc un goût prononcé pour l’analyse, l’argumentation, et la didactique et parce que l’opportunité était trop belle, j’ai écrit un mémoire de 100 pages sur L’enseignement du jeu d’échecs à l’école lors de mon Master.

Enfin, j’étais aussi le responsable des jeunes des Bouches-du-Rhône depuis 2014. Avec toute l’équipe du CDJE13, nous avons animé pendant plusieurs années des stages de préparation (3 jours en pension complète) afin de préparer les jeunes espoirs du département pour le championnat régional. Une superbe équipe pour mener des projets ambitieux.

Et je serai à Besançon à partir de septembre 2021, prêt à vivre de toutes nouvelles aventures !

Vincent

La fibre associative

Ce matin, coup de téléphone de notre doyen Michel Loeillot, toujours bon pied, bon œil : « Besoin d’un petit coup de main cet après-midi pour installer les Échecs au Parc ? » C’est tout notre bon vieux Michel, 88 printemps et toujours prêt à s’investir ! Il est vrai, pour reprendre la phrase célèbre de Capablanca, que l’on n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux Échecs, car après, on cesse de vieillir.  « Tu donneras le bonjour aux gars et amusez-vous bien ! »

Merci Michel et prends bien soin de toi.

Echecs au parc Renaissance

Que diriez-vous de quelques parties à l’ombre fraîche de ces arcades du XVIe du centre historique de notre bonne vieille ville ? Reconnaissez-vous cette belle cour intérieure ? Le collège Victor Hugo, où nous avons rendu visite à l’aimable proviseur adjoint pour mettre en place, la saison prochaine, un partenariat sous forme de cours, création d’une équipe scolaire et, pourquoi pas, accueil de tournoi.

Festival de Mulhouse – Tournoi GMI

Le GMI Alexeï Charnishevich lors de notre dernier open de la Toussaint.

Notre ami, le GMI* Alexeï Charnushevich, participe au tournoi à normes de Mulhouse. Ces tournois sont mis sur pied pour permettre à de jeunes joueurs prometteurs de se mesurer à des joueurs de classe mondiale afin de réaliser des normes de Maître ou de Grand Maître ou d’accéder au titre de Maître FIDE. « Côté grand maitre, peut on lire sur le site de Philidor-Mulhouse, le sympathique bisontin Alexei Charnushevich donnera le change, Michael Prusikin, le très fort allemand de Stuttgart et notre ancien leader, l’ancien champion du monde junior (à Belfort (!) en 1983) Kiril Georgiev, qui a joué une dizaine d’années pour Mulhouse au début des années 2000. » Je ne sais pas trop ce que nos amis alsaciens entendent par donner le change,  mais souhaitons à notre GMI tpgiste Alexeï de porter haut les couleurs de notre club !

* Je rappelle pour les non-initiés qui pourraient nous lire, qu’un GMI est un Grand Maître International. L’appellation ‘grand maître’ fit son apparition en 1914 en Russie pour mettre en valeur les meilleurs joueurs d’échecs de l’époque. La FIDE officialise le titre en 1950. À part le titre de champion du monde, « grand maître » est la plus haute distinction qu’un joueur puisse obtenir. Je n’ai pas trouvé leurs nombres aujourd’hui, sans doute tout juste 2000 dans le monde. En mars 2010, ils étaient 1235.

Championnat de France annulé

Après le retrait (récent) de la candidature de la ville de Chartres, notre fédération s’est retrouvée devant une tâche des plus ardues : réussir à trouver une ville organisatrice pour le Championnat de France Adultes. De nombreuses villes furent sollicitées et, peut-on lire sur le site fédéral, « nous avons eu le plaisir de constater que toutes étaient très réceptives à l’idée d’accueillir un événement de la FFE. Nous nous sommes néanmoins heurtés, avec nos interlocuteurs, à de nombreux obstacles : comment accueillir du public alors que tous les principaux sites sont aujourd’hui des vaccinodromes ? Comment les villes peuvent-elles en dernière minute débloquer des budgets conséquents sans qu’ils aient été votés bien auparavant, et ceci dans un contexte de pandémie ? Comment garantir des règles sanitaires et de distanciation sociale pour un public de plusieurs centaines de personnes en milieu clos pendant 9 jours tout en préservant le caractère de l’événement ? » Nous pouvons comprendre que le bureau fédéral ait voté l’annulation devant cette situation un peu précipitée.

Le Championnat de France 2006 – Un clic pour l’article

Pour la petite anecdote, il y a quelques semaines, le cabinet de la mairesse nous a contacté : Besançon était l’une des villes pressenties. Nous associerons-nous à cet événement ? Comment ne pas participer à cette belle promotion de notre jeu dans notre ville. Oui, bien sûr ! Mais avec toutes les interrogations et les inquiétudes que la mise en place d’un tel événement dans un temps aussi court pouvaient susciter. Cela aurait été une belle fin pour une saison quelque peu malmenées. Ce n’est que partie remise, car Besançon a de nombreux atouts pour accueillir à nouveau, comme en 2006, ce bel événement.

Échecs scolaires

Le projet phare de cette année était la mise en place d’un emploi d’animateur en CDI la saison prochaine pour des interventions essentiellement en milieu scolaire. La première étape était de préciser avec l’Académie si des animations pendant le temps scolaire étaient possibles. « Soyez assurés de notre intérêt pour les activités stimulantes telles que le jeu d’échecs » fut sa réponse, très intéressée par notre proposition et prête à nous soutenir dans cette démarche, convaincue de la richesse éducative de notre jeu. Aucun problème donc, mais ce sera aux directeurs de chaque école à en décider et l’Académie soutiendra notre projet auprès des écoles.

La seconde étape était évidemment de trouver les subventions pour lancer un tel projet avec sécurité. C’est chose faite, l’Agence Nationale du Sport en financera une partie pendant trois ans, avec la possibilité peut-être de trouver des subsides une autre année encore. Nous aurons donc quatre années pour pérenniser cet emploi. Nous renouerons aussi avec le passé, notre ami Alexeï Charnushevich, grand-mâitre international, avait œuvré avec sérieux et efficacité à ce poste pendant des années et nous savons que la promotion de notre jeu et de notre club passe par un tel projet.