Équipes

Nationale III Besancon T.P.G. 3 2 2 Besancon T.P.G. 2
Nationale IV Besancon T.P.G. 4 2 4 Vesoul
Nationale IV Besancon T.P.G. 5 8 0 Ce Jura Dolois 2
Régionale Besancon T.P.G. 6 3 2 Ecole d’Echecs Ledonienne 2

Le duel annuel fratricide entre nos deux équipes de nationale IV, après un rude combat, se termine par une nulle. Ouf ! Un grand bravo à la 5, décidément en forme, avec en figure de proue, notre ami Éric  Willemin que plus rien n’arrête ! Et un bonjour tépégique à Pierre-Louis Pfeiffer, tout nouveau membre, enrôlé de force par notre jeune capitaine de régionale Michel Loeillot et qui débute la compétition avec une belle victoire.

Tous les résultats dans l’onglet Équipes

Les échecs au féminin

En France, dans les années 90, à peine 10 % de joueuses. Le nombre de féminines a doublé ces 20 dernières années, elles représentent aujourd’hui 21,10 % des licenciés. Deux femmes pour 10 hommes. Il y a encore bien du chemin à parcourir… Pourquoi si peu de femmes devant l’échiquier ? On a beaucoup argumenté, et même déliré sur ce sujet, sans pourtant apporter vraiment de réponse cohérente. Il n’en fut cependant pas toujours ainsi. Particulièrement au Moyen Âge où les femmes pratiquaient ce jeu autant que les hommes. Nino tente de répondre à cette question.


Nino nous donna également un aperçu étonnant des échecs géorgiens. Le pays, séquelle peut-être de son passé Soviétique, ne connaît pas notre fonctionnement en club. Ne croyez pas que l’on ne joue pas, bien au contraire, c’est presque le loisir national. Le Géorgien, au caractère méridional et sociable, prend son échiquier sous le bras, toque à la porte de son voisin et en découd. Mais point de compétitions, de tournois, de classement FIDE comme ici. Et si un Géorgien vous propose une partie, méfiance ! Ce ne sera pas une mazette comme notre joueur occasionnel français, il pourrait bien approcher les 2000…

Un enfant intéressé et avec quelques dispositions pour le jeu, fréquente alors assidûment le palais des Échecs avec une optique déjà toute professionnelle. Des formateurs lui proposeront des dizaines d’heures de cours par semaine et les parents s’enorgueilliront d’un avenir de champion pour leur rejeton.

Imaginons en France une fillette disant à son papa :
Je veux devenir championne d’Échecs.
Réponse assurée :
Passe ton bac d’abord !

Quelque chose en nous de Tbilissi


Rayon de soleil géorgien dans notre ciel bisontin plombé de neige avec la présence radieuse ce samedi du Grand maître international Nino Maisuradze pour la simultanée féminine à l’hôtel Ibis La City. Ces dames, point trop féministes, acceptèrent de bonne grâce la présence de quelques mâles autour des échiquiers. Vingt-quatre au total avec un résultat attendu de 23 gains et une nulle concédée à notre ami Lastar Toch. Cette action de valorisation des échecs féminins fut organisée par notre club avec l’aide de la ligue régionale et la présence de son président Patrick Lauferon.

Venue en France pour ses études, Nino prit la nationalité française en 2009. Elle retourna vivre dans sa belle ville natale de Tbilissi, mais reste très présente dans le milieu échiquéen national. Nino joue pour le club de Bischwiller et remporte avec son équipe le TOP 12 en 2015, division élite du championnat de France des clubs. Cette même année, elle remportera également le Championnat de France féminin par équipe. Deux titres de championne de France en 2013 et 2014. Mais au-delà de ses performances, c’est sa présence souriante et généreuse qui marqua les participants. La simultanée se poursuivit par un petit débat sur les échecs au féminin bientôt en ligne. Le repas qui clôtura la journée fut émaillé d’anecdotes réjouissantes de cette baroudeuse globe-trotter des échecs.

Nous reverrons sans doute très prochainement Nino. Un projet de stage est en réflexion.

UNE RÉFLEXION SUR « QUELQUE CHOSE EN NOUS DE TBILISSI »

  1. Bravo pour cette superbe manifestation. Anna et Rémi étaient ravis. Un grand merci à Nino Maisuradze et à Christine Frédéric, ainsi qu’à tous ceux qui ont rendu possible cette simultanée.

Fermeture du club samedi 9 décembre

En raison de la simultanée féminine contre la GMI Nino Maisuradze, le club sera fermé samedi. Rejoignez-nous à l’hôtel Ibis La City, 1 avenue Louise Michel. Simultanée à 15 heure, ouverte à toute féminine, licenciée ou non. Ensuite, un petit débat sur les échecs au féminin avec Nino. Je rassure les blitzeurs compulsifs, échiquiers et pendules seront à votre disposition. Venez nombreux à ce sympathique après-midi.

Simultanée avec Nino Maisuradze

Samedi 9 décembre à Besançon : simultanée avec Nino Maisuradze, Grand maître international féminin, double championne de France. Organisée par le club d’échecs de Besançon Tour, Prends Garde sous l’égide et avec le soutien financier de la ligue de Bourgogne Franche-Comté, cette simultanée débutera à 15 heures, elle se déroulera à l’hôtel Ibis La City, 1 avenue Louise Michel. Toutes les féminines de la ligue de Bourgogne Franche-Comté sont conviées à y participer. Attention, le nombre de places étant limité, il serait souhaitable que vous vous inscriviez le plus vite possible en envoyant un mail à la directrice des féminines de la ligue à l’adresse suivante : chfre@wanadoo.fr. Votre table sera réservée dans la limite des places disponibles.

Cette manifestation a lieu dans le cadre des actions menées pour le développement des échecs féminins, grâce aux subventions versées à la ligue de Bourgogne Franche-Comté par le Conseil Régional.

Un interview de Fréquence Diagonale en juillet 2015 où elle  nous donne un aperçu de son parcours de joueuse, de ses débuts à l’âge de 4 ans en Géorgie, jusqu’à son arrivée en France au début des années 2000 et la consécration obtenue avec ces titres de championne de France.

2 RÉFLEXIONS SUR « SIMULTANÉE AVEC NINO MAISURADZE »

  1. Bravo surtout à Christine qui s’occupe des féminines avec autant de conviction ! !

LAISSER UN COMMENTAIRE

AlphaZero bat Stockfish

Une simple partie de pêche à la ligne du dimanche pour AlphaZero

Il y a un peu plus d’un an, AlphaGo créait la sensation en battant le numéro un mondial du jeu de Go. Cette fois, le programme d’intelligence artificielle AlphaZero qui réalise l’exploit de vaincre du premier coup mon pote Stockfish, le moteur d’échecs le mieux classé, récent vainqueur du TCEC Championship 2016. AlphaZero ne lui a laissé aucune chance, remportant 28 victoires, annulant 72 fois, et ne perdant aucune partie sur 100 ! Petite précision : il n’a fallu que quatre heures à AlphaZero pour « apprendre » les échecs.

Selon DeepMind, il a fallu 9 heures d’entraînement et 44 millions de parties pour maîtriser les échecs avec un algorithme d’apprentissage de renforcement général, avec à chaque fois un temps de réflexion très court : 40 millisecondes. Ensuite, il n’a fallu que 4 heures au système d’IA pour surclasser Stockfish. L’équipe précise qu’une minute de calculs par mouvement était accordée à chaque programme.

« AlphaZero recherche seulement 80 000 positions par seconde aux échecs contre 70 millions pour Stockfish. AlphaZero compense ce faible nombre en utilisant son réseau de neurones profonds pour se concentrer beaucoup plus sélectivement sur les variations les plus prometteuses – sans doute une approche de recherche plus humaine ».

Les développeurs d’AlphaZero, membres de DeepMind, racheté par Google en 2014, ont créé une procédure d’apprentissage automatique. Ils ne lui ont appris que les règles de bases, il ne possède ni répertoire d’ouverture, ni tableaux de finales. Le programme s’est donc contenté de jouer contre lui-même pendant quatre heures, devenant par conséquent son propre professeur. « Pour comparer, peut-on lire sur Chess.com, imaginez un robot auquel on fournirait des milliers de pièces en métal, sans lui donner aucune connaissance sur le moteur à explosion. Celui-ci, après avoir essayé toutes les combinaisons possibles, finirait par construire une Ferrari… » La machine se met à fonctionner comme un humain, et ne s’appuie plus seulement sur la force brute.

« Nous avions toujours considéré que les échecs réclamaient trop de connaissances empiriques pour qu’une machine les apprenne par elle-même, sans apport humain, a commenté Kasparov. Bien sûr, je suis impatient de savoir ce qu’AlphaZero peut nous apprendre sur le jeu d’échecs. C’est la grande promesse de l’ère des machines : elles parviennent à identifier des règles que les humains ne peuvent détecter. Mais évidemment, c’est au-delà des échecs et des jeux en général que les applications semblent les plus intéressantes. Une machine qui parvient à copier et à surpasser des siècles de connaissances humaines dans des systèmes fermés et complexes, c’est un outil qui pourrait changer le monde. »

Dix parties du match disputé le lundi 4 décembre à  Londres :

« Il s’agit d’une véritable intelligence artificielle, affirme le GMI Peter Heine Nielsen. Pour l’instant, elle gagne aux échecs, mais demain, elle pourrait gagner des prix Nobel, ou bien plus encore… En fait, on ne peut que leur être reconnaissant d’avoir bien voulu la faire jouer quatre heures aux échecs, car cela va nous permettre d’en apprendre beaucoup. Pour nous autres joueurs d’échecs, c’est un grand jour, mais pour le reste du monde, cette avancée va bien plus loin. »

6 réflexions sur « AlphaZero bat Stockfish »

  1. J’en ai rêvé il y a quelques temps (sur le forum), ils ont fini par le faire, c’est super ! Pourvu que ce programme soit disponible plus tard pour tous les joueurs d’échecs.
    Il faut noter qu’AlphaZero analysait 1000 fois moins de positions / seconde que Stockfish ! On pourrait dire qu’il a acquis une meilleure « compréhension » du jeu que les programmes actuels. Ce sera une grande avancée pour la compréhension du jeu. Je rêve qu’un jour, un programme d’échecs nous donne un plan global à partir d’une position, comme un vrai GM qui nous explique les échecs.

    jb

    Je suis beaucoup moins enthousiaste :
    si une base de données (Google ou autre…) atteint de tels résultats, nos conceptions de la créativité et du raisonnement en prennent un sacré coup ;
    quelques expérimentations sur les grands primates montreraient notre supériorité évolutive grâce à une meilleure discipline dans l’apprentissage au détriment du raisonnement ;
    vivent les singes, ils sont l’avenir de l’homme !
    En attendant Matrix…
    jb

    bernard courtot

    Je ne vois vraiment pas l’intérêt de l’intelligence artificielle pour le jeux d’échecs, qui est l’ affrontement de deux intelligences humaines, avec tout ce que celà comporte d’émotivité.
    Les ordinateurs ne ressentent RIEN, et puisqu’ils sont capables de battre les meilleurs Homo sapiens, laissons les jouer ensemble.
    Bernard C.

    Vernier Gilles

    1984 Big Brother
    Formé à l’Ecole Anormale en saignant, je préférerai toujours voir mes pièces sacrifiées au bord de l’Echiquier. A l’image de Max Coulon qui m’a donné « l’envie d’avoir envie » de jouer le Gambit du Roi.
    Bienvenue chez les Machins et les Machines.
    Amicalement (Humain)

    Tran Tuan Anh

    Quoi qu’on dise, tout le monde utilise des programmes d’ordinateur pour analyser ses parties d’échecs, pour apprendre et progresser. C’est un professeur / super GM disponible 24h/24, aux tarifs modestes voire gratuits, donc à la portée de monsieur tout-le-monde. Et cela n’enlève en rien à notre créativité sur l’échiquier, comme en témoignaient les parties récentes entre super GMI.
    Carlsen a dit un jour que les programmes d’échecs actuels sont stupides et c’est rageant de perdre contre quelque chose de stupide. Alors, pourquoi serait-on contre un professeur plus intelligent, qui comprendrait parfaitement les échecs, pour nous l’enseigner ?
    Concernant nos peurs des ordinateurs, le Pr Stephen Hawkins disait très justement : « Ne programmez pas une machine de manière à ce qu’elle puisse nous détruire. C’est aussi simple que cela ! ». En effet, la machine ne peut, de par elle-même, faire des choses dont elle n’a pas été programmée pour. Si un jour, la machine détruit l’homme, ce sera bien de notre faute.

    bernard courtot

    Cher confrère,
    Je te conseille de lire  « Homo Deus » de Harari, où tu verras (pas moi!), que le temps n’est pas très lointain pour les ordinateurs de se programmer eux-même et tu n’auras plus de soucis à te faire à ce sujet. Bien amicalement.
    Bernard.

    Jean Marie

    Un article sur ChessBase assez critique sur la rencontre.

Stage entraînement jeunes

Le stage d’entraînement organisé par le Comité du Doubs se déroulera cette année aux Fauvettes à Levier, les 24 et 25 mars 2018.  Il est ouvert à tous les enfants licenciés dans un club de Franche-Comté ayant une licence A ou B  de tous niveaux. Les places sont limitées aux 40 premiers inscrits. Date limite d’inscription IMPÉRATIVE le 10 mars. Au programme : 6 heures de cours dispensés par des animateurs diplômés FFE, salles de jeux avec baby-foot, ping-pong. Renseignements auprès de Raphaël Gauthier , président du Comité. Vous êtes titulaires d’un diplôme d’initiateur, d’animateur ou d’entraîneur de la FFE (DIFFE, DAFFE ou DEFFE). À ce titre, le Comité Départemental vous propose d’exercer vos talents dans le cadre de son stage d’entraînement jeunes. Un clic si vous êtes intéressés. Envoyez vos candidatures au plus vite.

Au programme :

  • Cours d’échecs (3 niveaux), samedi après-midi et dimanche matin
  • Tournoi de Blitz dimanche après-midi
  • Tournoi de Foot Salle dimanche soir
  • Pause Baby foot et ping pong

Raphaël Gauthier, président du Comité Départemental Doubs Échecs

Inscription      Fiche sanitaire de liaison      Affiche en pdf

Équipes

La nationale I n’a pas jouée cette fin de semaine. La rencontre à Lyon avec les équipes du sud, Agen et Cannes perdues dans les neiges, fut annulée alors que les tépégistes étaient déjà en chemin ?! Le match sera sans doute reporté.

Nationale III Mulhouse Philidor 4 5 3 Besancon T.P.G. 2
Nationale III Chatenoy-Le-Royal 2 4 Besancon T.P.G. 3
Nationale IV Besancon T.P.G. 4 6 1 Besancon T.P.G. 5
Régionale Belfort Echecs 3 3 2 Besancon T.P.G. 6

Les résultats complets dans l’onglet Équipes

Beaucoup seraient lâches…

… s’ils en avaient le courage

Pif ! Paf ! Hoang !

Stages échecs

Le projet de stages échecs va se mettre en place rapidement, j’espère. Proposés par le Grand Maître international Alexeï Charnushevich, formé à l’école russe, et le Maître international Guillaume Sermier sous forme de demi-journée de 3 ou 4 heures, ces stages seront ouverts à tous joueurs confirmés, membres du club ou non, licenciés ou non. Les plages horaires restent encore à définir, sans doute le vendredi soir, le samedi matin ou le dimanche. Pour un coût modique de 10 € par stage (sous réserve d’une dizaine d’inscrits), vous pourrez travailler avec ces forts joueurs tous les champs de la pratique échiquéenne.

Guillaume propose déjà quelques thèmes pouvant être modifiés ou étoffés :

  • les B de couleurs opposées en finale et en milieu de jeu
  • les finales de R contre pièce mineure (avec ou sans pions)
  • l’échange de Q en milieu de jeu
  • le K actif en finale

Les souhaits des futurs stagiaires :

  • notion de plan : faire un plan, comprendre celui de l’adversaire
  • stratégie : faire des choix stratégiques en fonction du jeu
  • ouvertures : sans entrer dans trop de détails, voir les grandes lignes stratégiques des ouvertures
  • tactiques : préparer et mettre en place des tactiques
  • attaque et défense : repérer les faiblesses, monter une attaque, parer une attaque…
  • éventuellement, analyse : parties simultanées contre l’entraîneur avec commentaire +/- analyse au fur et à mesure
  • le milieu de jeu
  • transition milieu de jeu-finale

Club d'Échecs de Besançon : initiation, cours jeunes et adultes, loisirs et compétions individuelles, par équipe…

Loading...
Facebook Messenger for Wordpress