Archives par mot-clé : Tournoi

Histoire belge

Pendant Chambéry, notre ami Benoît Noyelles, de son côté, participait au Tournoi International du Pays de Charleroi en pays wallon, en Belgique. Tournoi à l’ambiance sympathique et bon enfant à en juger par les photos. Il y réalise un score de 4,5/9.

Benoît, au centre, mains jointes, en pleine concentration avant la mise en route de la pendule. À moins que notre astrophysicien invoque la faveur des astres pour éviter le désastre !

« Bravo pour m’avoir retrouvé sur ces photos. Accessoirement, sur celle de gauche, j’ai perdu en faisant une gaffe (un pion d’avance, mais déconcentré par excès de confiance, j’ai raté la finale). Par contre, à droite, contre un compatriote de Metz : un pion d’avance, on entre en finale, et je me dis “Ne pas refaire de gaffe … ne pas refaire de gaffe …” Et je l’ai gagnée, celle-là. »

Benoît

Kassab & fils

Cornélien ! Le père affronte le fils : Faouzi et Chadi Kassab

QUATRES RÉFLEXIONS SUR « KASSAB & FILS »

    1. Le fiston aurait du abandonner dans cette position en dehors de toutes considérations morales ou réglementaires .

    2. C’est la dure loi de la vie, mon vieille Ali. Un jour ou l’autre, les pères doivent s’effacer devant leurs fils !

    3. Deux choses me chiffonnent :
      1. En longues, n’est-on pas disqualifié dès le 1er coup illégal ?
      2. Est-il illégal de promouvoir un pion en un pion ?
      Merci,
      Benoît.

    4. J’ai recherché dans notre bible, Le Livre de l’arbitre, que je placerai en annexe dans la section Apprendre :
      L’article 7.5.5 énonce : « Le joueur perd la partie, dès lors qu’il complète deux coups illégaux décrits ci-dessus, quels qu’ils soient. Cependant, quand 2 actions illégales se produisent lors d’un même coup (par exemple, un roque illégal et joué à deux mains, une promotion illégale et jouée à deux mains, une prise illégale et jouée à deux mains), cela compte pour un seul coup illégal et le joueur ne doit pas perdre juste pour cela. La prise du roi est un coup illégal et doit être sanctionnée en tant que tel. »
      Quant à l’article 3.7.5.1, il est aussi très clair : « Quand un joueur au trait joue un pion sur la rangée la plus éloignée de sa position de départ, il doit échanger ce pion — lors de ce coup — contre une Q, une R un B ou N de la même couleur sur cette case d’arrivée que l’on nomme case de promotion. […] Dans le cas d’une promotion, si le joueur ne trouve pas la pièce nécessaire, il a le droit d’arrêter la pendule immédiatement et appeler l’arbitre pour qu’il lui apporte la pièce qu’il désire. La partie continuera après la promotion effectuée. »

Rapide de Pontarlier

Benjamin Spagnoli, ici accompagné de notre directeur technique Jean-François Corsini, est champion du Doubs Rapide

Aujourd’hui, à Pontarlier, se déroulait le 16e rapide du Pion-Tissalien, support du Championnat du Doubs de parties rapides, arbitré par Christophe Robbe. Quatre tépégistes y participaient : Jean-François Corsini, Gilbert Jonet, Benoît Noyelles et Benjamin Spagnoli. Benjamin est sacré champion du Doubs.


Crédit photos : Benoît Noyelles

UNE RÉFLEXION SUR « RAPIDE DE PONTARLIER »

16e Rapide de Pontarlier

Bonjour à tous,

Je vous propose de vous inscrire au 16e rapide de Pontarlier qui aura lieu le 14 avril 2019 à la MJC des Capucins, 18 rue des Salins à Pontarlier.

Tournoi en 7 rondes de 17 mn + 3 sec/ coup.
Inscription 18 € (9 € pour les jeunes) et 20 € sur place (10 € pour les jeunes).
Clôture des inscriptions à 9 h 30
Ronde 1 : 9  h 45
Nombreux Prix par catégorie. Remise de Prix à 17 h.

Inscription          Covoiturage

Ambiance familiale. Tous les joueurs licenciés A ou B peuvent participer quel que soit leur niveau ! Nous vous proposons de vous pré-inscrire par retour de ce mail en nous donnant votre nom, prénom, club et numéro de licence. La salle de la MJC ne pourra accueillir qu’un maximum 50 joueurs.

Nous comptons sur votre présence. Avec les échecs, les rapides ont encore de beaux jours !

Claude Piotte, Club d’échecs de Pontarlier “le Pion-Tissalien”

15e rapide de Besançon


Vingt-quatre participants pour notre traditionnel tournoi du 11 novembre avec une moyenne elo à 1797. Pas de classe internationale, me direz-vous ! Mais si, avec la participation surprise de deux amateurs d’origine hispanique, les sympathiques Sergio Baizabal-Rivera, débarqué de son Mexique natal et Felix Galan Fernandez de Guadalajara en Espagne. En tête, bien évidemment, point de surprise, les grosses pointures : Aliaksei Charnushevich, Christophe Claverie et Jean-Robert Vesin.

DEUX RÉFLEXIONS SUR « 15E RAPIDE DE BESANÇON »

  1. Les grosses peintures…?
    Certainement une allusion au cher Philippe Gelück et à son célèbre chat :
    « Un joueur d’ échecs, c’est comme de la peinture, s’il n’est pas brillant, il es mat ! »

    Claudius
    “Les grosses pointures”, bien évidemment. Lapsus sans doute des plus révélateur pour ce que je n’arrive plus à voir même en peinture, pointure comprise !

18e Open International de Besançon

Ces cinquante participants (contre 74 l’année dernière) pour ce nouvel open de la Toussaint nous montrent qu’il faut encore accentuer notre effort de communication. Une mention toute spéciale à nos amis d’Esbarres venus en force à 10 ! À regretter le peu de participation des tépégistes et des clubs franc-comtois. La moyenne elo à 1817 et 23 joueurs à plus de 1800, rendent ce tournoi difficile, mais enrichissant pour les elos moyens. Une belle performance de Louis Poplavsky Mayor (1568) de Vandœuvre-Echecs qui, à la première ronde, affronte victorieusement un presque 2000.

Le Principal est remporté par le sympathique Alexis Cahen de l’École Française d’Échecs de Metz qui boute note Alexeï quelque peu déconfit hors du ring. Notre GMI doit se contenter de la seconde place, suivi de Sébastien Pucher. Le P’tits Elos voit la victoire du tépégiste Thibault Charbonnier et Nathan Denis de l’École d’échecs lédonienne. Merci à tous de votre participation. Les résultats complets sur la page du tournoi.

Jeu de mains…

…mais, point jeu de vilain !

Seize participants et une moyenne elo à 1686 pour ce dernier blitz de l’année qui s’est déroulé dans le cadre sympathique du Cercle Suisse avec une forte participation de nos jeunes tépégistes. En tête de liste des résultats sans surprise les fortes pointures avec la victoire de Quentin Poignot et, en second, du maître Fide Adrien Rodriguez qui intègre notre club.

Les vainqueurs de gauche à droite : Adrien Rodriguez, futur tépégiste, Quentin Poignot, Jean-Robert Vesin
et la génération montante Evan Dromard et Chadi Kassab

La page du tournoi

L’après midi s’est conclu par un apéritif et notre repas annuel de fin d’année.