Archives par mot-clé : Club

La jeunesse montre l’homme…

… comme le matin montre le jour


Si dans ces pages, nous vantons régulièrement les mérites de nos vieux routiers, nous oublions trop souvent la nouvelle génération qui pourtant ne démérite point. Pour réparer cette injustice, un coup de projecteur sur notre benjamin Goma-Rayan Roger à la septième place du tournoi de printemps à 4 ½ avec la meilleure perf FIDE à +26,27 (déjà +33,04 au tournoi d’automne) et à la progression spectaculaire de 528 points en un an ! Il s’est prêté avec le sérieux que nous lui connaissons à un petit jeu de questions-réponses :

Rayan à droite et ses deux compères Chadi Kassab et Evan Dromard

Rayan, comment as-tu découvert les échecs ?
Je joue aux échecs depuis que j’ai 9 ans (classe de CE2). J’ai découvert les échecs d’une des façons les plus étonnantes et improbables : étant assez curieux quand j’étais petit, j’avais essayé plein de jeux et d’activités pédagogiques sur mon ordinateur. J’ai alors trouvé un programme d’échecs installé, avec les règles du jeu. J’essayais de déplacer mes pièces, de faire des échecs… Mais je perdais à chaque fois ! J’ai fini par gagner après quelques années de pratique au club. Par le plus grand des hasards, mon père s’était fait une connaissance qui jouait aux échecs, le tépégiste Marc Malaisé. Marc pensait que les échecs pouvaient m’intéresser, sans savoir que j’essayais d’y jouer sur mon ordinateur. C’est comme ça que Marc est venu chez moi. Il m’apprit d’abord le déplacement des pièces que j’avais du mal à retenir avec mon ordinateur et me conseilla alors de m’inscrire au club, ce que je fis l’année suivante.

Pourquoi joues-tu aux échecs ?
Je joue aux échecs, car j’adore réfléchir sur une position pour trouver la stratégie gagnante, ainsi que toutes les émotions qui me traversent quand je gagne.

Qu’est ce qui te donnes envie de jouer aux échecs et que ressens-tu quand tu perds ? Quand tu gagnes ? 
Le fait de réfléchir dans une partie passionnante où il ne faut pas relâcher l’attention, ainsi que le gain en fin de partie et que j’ai l’impression d’avoir bien joué. La victoire me donne envie de jouer pour gagner à nouveau et éprouver cette satisfaction. Dans la défaite, je suis souvent dégoûté et j’ai encore plus envie de jouer que quand je gagne, afin de me surpasser et gagner.

Qu’est-ce qui t’intéresses dans ce jeu et que t’ont appris les échecs ?
Les échecs permettent d’apprendre à réfléchir et à mémoriser. Ils permettent aussi de s’exercer à prendre des risques réfléchis et non-suicidaires. C’est le fait de la multitude de parties différentes à jouer et la précision avec laquelle il faut jouer (on peut passer d’une position ultra gagnante, mais perdre sur une imprécision). Ils m’ont appris que rien n’est gagné par avance et qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Beaucoup d’adolescents arrêtent de jouer. Pourquoi continues-tu à jouer aux échecs ? 
Je continue, car depuis que j’ai commencé, j’ai toujours aimé les échecs et j’espère toujours les aimer.

Que pensent tes copains quand ils apprennent que tu joues aux échecs ?
Souvent, ils me disent qu’eux aussi jouent en famille et parviennent à battre leurs parents. Ils trouvent les échecs intéressants, mais sans plus. Certains veulent parier contre moi qu’ils pourront me battre. Un copain m’a même proposé un pari d’argent : le perdant donne 5 euros au gagnant. J’ai bien sûr accepté et je l’ai battu à plat de couture, mais je lui ai dit de garder son argent.

Combien de temps passes-tu pour étudier les échecs ?
Souvent, en rentrant des cours, je joue un peu, un peu avant de m’endormir, je regarde aussi les livres… Ça varie en fonction de mon temps libre. Je passe en moyenne une à deux heures par jour à jouer aux échecs.

Penses-tu que les échecs ne sont qu’un jeu ou quelque chose de plus ?
Beaucoup plus qu’un jeu ! Ils permettent de développer plusieurs facultés : concentration, mémoire, calcul, gérer des situations difficiles…

Que penses-tu de notre club ?
La Tpg est un club convivial qui propose plusieurs créneaux horaires pour ceux qui veulent apprendre à jouer aux échecs ainsi que plusieurs initiations et aussi les Échecs au parc. Les jeunes y sont bien accueillis et bien accompagnés dans leur apprentissage des échecs.

Selon toi que faudrait-il faire pour que plus de jeunes viennent au club ?
Les échecs ont l’image d’un sport ennuyeux. Les parents n’ont pas forcément envie d’inscrire leur enfant en club. Nous organisons plusieurs tournois et activités pour faire découvrir les échecs, mais je pense que c’est dans les écoles que les maîtres et les maîtresses doivent initier les élèves.

« La jeunesse montre l’homme comme le matin montre le jour. » John Milton, Paradis retrouvé.

2 RÉFLEXIONS SUR « LA JEUNESSE MONTRE L’HOMME… »

  1. Nul doute que Ryan est promis à un bel avenir !
    Bel interview et belle mentalité de ce jeune joueur…moi, j’aurai sans vergogne pris les 5 euros ; un pari est un pari !

  2. Je salue cette belle initiative de notre webmaster préféré. Les propos de Ryan sont très intéressants à entendre. J’ajouterai qu’en tant que directeur technique et arbitre, j’ai souvent sollicité Ryan pour participer aux différentes compétitions par équipe et il a toujours répondu favorablement à mes demandes. Un jeune passionné par notre jeu et un bel avenir s’ouvre devant lui.
    Bravo Rayan !

    Amicalement, jfc

Jeu de mains…

…mais, point jeu de vilain !

Seize participants et une moyenne elo à 1686 pour ce dernier blitz de l’année qui s’est déroulé dans le cadre sympathique du Cercle Suisse avec une forte participation de nos jeunes tépégistes. En tête de liste des résultats sans surprise les fortes pointures avec la victoire de Quentin Poignot et, en second, du maître Fide Adrien Rodriguez qui intègre notre club.

Les vainqueurs de gauche à droite : Adrien Rodriguez, futur tépégiste, Quentin Poignot, Jean-Robert Vesin
et la génération montante Evan Dromard et Chadi Kassab

La page du tournoi

L’après midi s’est conclu par un apéritif et notre repas annuel de fin d’année.

Prendre le temps de jouer

La grande salle du Kurssal animée par le brouhaha joyeux des joueurs peu compatible avec le calme nécessaire au jeu des rois !

Nous avons participé, cette fin de semaine, à la deuxième édition de Ludinam qui se déroulait au Kursaal. La première impression, quand nous fûmes conduits par un dédale de couloirs vers une petite salle du premier étage où déjà s’installaient nos collègues du Shogi, les échecs japonais, nous avons pensé que cela n’allait pas aider à sortir notre jeu de sa confidentialité. Mais un petit tour dans les salles animées, certes, mais bruyantes du rez-de-chaussée, nous a vite fait apprécier le choix judicieux des organisateurs de ce lieu en la compagnie sympathique des joueurs de shogi. La belle organisation du collectif (fléchage entre autres) nous a amené des visiteurs, sinon nombreux, du moins intéressés par une future adhésion. Nous connaissons aussi la difficulté des joueurs occasionnels à franchir la porte d’un club et la fragilité de telles intentions. En tout cas, certains viendrons nous rendre visite cet été aux Échecs au Parc.

Calendrier fin de saison

Quelques dates à retenir pour notre fin de saison qui sera riche en événements :

  • du 15 au 22 avril, le Championnat de France des Jeunes à Agen.
  • dimanche 29 avril, quart de finale de la coupe 1900 (ancienne coupe de Franche-Comté), à Besançon contre le Roi Blanc Montbéliard.
  • dimanche 29 avril (à Belfort), dimanche 20 mai (à Lons) et dimanche 3 juin (à Pontarlier) : les six rondes de la Nationale III Jeunes.
  • dimanche 6 mai, la Coupe -1600, organisée sur le modèle des Coupes 2000 et Loubatière. Elle sera couplée avec une ronde de la Nationale II féminine.
  • samedi 12 et 13 mai, nous participerons au festival des jeux Ludinam. Nous aurons besoin de votre bonne volonté pour assurer une permanence tout au long du week-end. Vous souhaitez participer à la permanence.
  • dimanche 27 mai, la phase interrégionale groupe centre-est de la Coupe Loubatière à Montbéliard.

À cela, s’ajoutera, fin juin, notre traditionnel Blitz de fin d’année, suivi de la Fête du club. J’aimerais également proposer une nouvelle Rando-blitz à une date à préciser, en espérant que le temps sera avec nous.

Festival des jeux

Manque de volontaires pour le dimanche

Samedi 12 et 13 mai, nous participerons au festival des jeux Ludinam. Nous aurons besoin de votre bonne volonté pour assurer une permanence tout au long du week-end. Les horaires du festival sont les suivantes  avec des temps forts les après-midis et la soirée du samedi :

  • samedi : 10 h – 1 h (installation entre 8 h et 10 h)
  • dimanche : 9 h – 18 h

Plus de 10 000 visiteurs seront attendus cette année ! Une occasion à ne pas manquer pour promouvoir notre jeu et notre club. Cinq tépégistes seulement, ce sont portés volontaires ?!

Un clic pour participer à la permanence

Dialogue Tépégique

Lu sur notre forum :

The Doctor : Bonjour, je vais faire le rapide de Pontarlier, le 8 avril. Est-ce que quelqu’un serait intéressé par un covoiturage ?
Karpov25 : Salut ! Qui est « The Doctor » ?
Erwick : Salut ! Qui est « karpov25 » ?
The Doctor : Doctor Who ? Grande question, des gens ont même fait une série sur cette question…
Karpov25 : Qui est Erwick ? Comment parler sérieusement avec l’invisible ? Je suppose que « The Doctor » est soit JB, Claudius ou Tran ?
The Doctor : Non, je m’appelle Benjamin Spagnoli. Sonnet, Jean-Pierre, je présume ?

RÉFLEXIONS SUR « DIALOGUE TÉPÉGIQUE »

Ludinam

Nous avons rencontré mercredi 17 cotobre, Simao Sanchez, l’un des coorganisateurs de Ludinam, festival de jeux bisontin dont la première édition se déroula en mai dernier. Cette manifestation rassembla pas moins de 8000 visiteurs !  Beau succès pour cette dynamique équipe, qui la conduit d’ores et déjà à préparer la seconde édition pour le printemps 2018. Nous nous étions étonnés de ne pas participer à la première* : « Nous avons donc choisi, nous avait répondu justement Simao, de ne faire appel pour cette première édition qu’aux associations faisant déjà partie de notre réseau et avec lesquelles nous avons déjà travaillé (cela a été décidé il y a plusieurs mois déjà, lorsque l’espace disponible a été connu). » Petite injustice aimablement réparée par le collectif pour cette nouvelle édition. Belle occasion pour présenter notre jeu presque deux fois millénaire, sans doute l’un des plus connus et… des plus méconnus.

Ludinam 2 aura lieu pendant le week-end de l’ascension du 11 au 13 mai au [google-map-fb-popup id= »16″] et nous assurerons une permanence samedi et dimanche. Des animations seront proposées aux visiteurs :

  • initiations ;
  • parties amicales ;
  • simultanées ;
  • parties à l’aveugle ;
  • tournois de partie rapide ;
  • conférences et plus, si vous avez d’autres idées…

Réservez votre week-end !     Vous souhaitez participer à la permanence

* Voir l’article précédent.

La Tpg recrute une nouvelle féminine !

Bienvenue à Alice, notre toute nouvelle féminine !

Anne-Laure et Valentin sont heureux de nous annoncer le recrutement bienvenu  d’Alice, notre toute nouvelle tépégiste, licenciée  depuis vendredi 9 mars à 1 h 37. Encore un peu faible en finale, mais Valentin nous assure de ses progrès rapides.

UNE RÉFLEXION SUR « LA TPG RECRUTE UNE NOUVELLE FÉMININE ! »

Assemblée Générale Ordinaire

Le quorum n’ayant pas été atteint à l’Assemblée Générale Extraordinaire,
les statuts exigent la convocation d’un AG simple, le samedi 3 février à 14 h 30.
La vie du club est l’affaire de tous.

L’Assemblée Générale Extraordinaire n’ayant pas atteint le quorum requis, nous vous invitons à une nouvelle Assemblée Générale ordinaire le samedi 3 février à 14h30 ( avant le début de la première ronde du tournoi interne ).

Ordre du jour : modification des dates de l’exercice comptable.

Daniel BLARDONE