Tous les articles par admin

Dernier Échecs au Parc de la Saison

parc14

Bilan en demi-teinte pour cette troisième saison. Non pas par manque d’envie des tépégistes qui durent fuir les caprices d’une météo par trop incertaine. Mais aujourd’hui, point de morosité pluvieuse, le soleil accompagna une vingtaine de joueurs tout au long de cet après-midi ensoleillé, se poursuivant jusqu’à 19 h 30 et qui débuta d’une manière quelque peu insolite :

De nouveaux membres ?

La pluie, cependant,  eut une conséquence positive : la découverte du Pixel et de son agréable accueil et le projet d’un tournoi de blitz un prochain vendredi soir de septembre pour commencer notre tournée des Blitztrots. Merci à tous les Tpgistes qui m’ont apporté leur aide et à tous les participants…

… ET À L’ANNÉE PROCHAINE !

Quatrième Après-midi au Pixel

img_20140823_172439

Accueil toujours sympathique du Pixel. Aujourd’hui, visite de Pedrag, professeur serbe en séjour linguistique au CLA et fort joueur, bien que non classé. Il sort, en vieux routier de blitzeur, sa pendule de son sac. J’en ai des sueurs froides. Heureusement, Serge arrive et bagarre ferme tout l’après-midi. Adrien, Florian et Alain, suivit de l’aimable Corsinet, puis Jean-Benoit s’installent aux tables.

Troisième Après-midi au Pixel

Après-midi tranquille au Pixel. À 14 h 30 précise, Alexandre qui nous à découvert grâce au site, m’attend de pied ferme, pressé d’en découdre pour la première fois avec des joueurs de club. Il a la ferme intention de partager sa passion avec nous à la rentrée. Nous lui souhaitons la bienvenue ! Une petite dizaine de personnes s’installa aux tables. Il est vrai que sans doute, quelques tépégistes participent au 89e Championnat de France d’Échecs à Nîmes.

Échecs à la MTP de la Grette

Voici une nouvelle série de photographies intitulée Échecs le soir à la Maison pour Tous de la Grette, puisée dans Mémoire Vive, le fond numérisé de Besançon. Je crois y reconnaître le Chess Challenger 7, mon tout premier échiquier électronique, achetez dans les années 75. Avec plus de 600 000 unités vendues dans le monde, le Chess Challenger de Fidelity Electronics fut le premier vrai succès commercial de l’histoire des ordinateurs d’échecs. Je l’avais surnommé Bobby, nous n’étions pas loin du championnat du monde Fischer-Spassky, et à ma grande honte, je dois bien avouer que je me faisais laminer, alors que le gaillard devait tourner autour des 1350 dans ses bons jours.

Échecs le soir à la Maison pour Tous de la Grette, 1978. Photographies de Bernard Faille pour l’Est Républicain.
  
 
Un clic pour agrandir

En tout cas, si son talent n’égalait point celui de son grand homonyme, sa tête était sans doute plus solide, car il ne perdit pas la boule et fonctionne toujours ! Voici une partie de Bobby à son plus fort niveau (1 minute 30 seconde par coup) contre Stockfish 5, 3283 point elo (60 + 30s, 2CPU).

Le Chess Challenger était vanté comme le Grand Maître cybernétique des années 70 !

Deuxième après-midi au Pixel

J’aurais bien dû m’en douter : quand les crapauds chantent, le beau temps s’avance. Les inquiétudes présidentielles étaient vaines et le soleil, bon prince, nous aurait permis l’installation à la Gare d’eau. Mais le cadre du Pixel, avec la vue sur les monts de Bregille, le fort Beauregard et les bateaux à quai, est plaisant. Une petite dizaine de personnes seulement vinrent s’installer. Vacances, vacances…

Championnat de France 2014

Depuis le 17 août, Nîmes la Gardoise est l’âme du jeu d’échecs avec le 89e Championnat de France. Tous les participants sont rassemblés en un lieu unique, le grand complexe omnisports Le Parnasse. Notre charmante petite miss Sophie Perrin, benjamine, y réalise un parcours quasi sans faute : 4½ à la cinquième ronde avec une performance à 1743 et se retrouve à la seconde place !

Sophie Perrin au Championnat de France Jeunes 2014 à Montbéliard

Sophie nous somme tous derrière toi !

La page du tournoi

Les Échecs au Frac, une première à renouveler !


Nous nous installons tranquillement avec Adrien à 14h30. Bien agréable de ne pas trimbaler les tables. Une petite dizaine de Tépégistes vient nous rejoindre. Accueil sympathique du Pixel. Le soleil nous fait la nique en brillant une bonne partie de l’après-midi, mais quand sur les coups de 17h, l’averse tombe, nous sommes bien heureux d’être à l’abri. L’endroit est une alternative agréable pour les samedis d’été pluvieux. Un regret tout de même : peu de passage en ce début de vacance aoûtienne. Le Pixel renouvelle aimablement son invitation. Je nous verrais bien, quelques samedis au cours de l’année, nous installer pour un petit tournoi de blitz le long des baies vitrées avec la vue imprenable sur la rivière et les collines bisontines. À envisager sérieusement ! Les photos dans la partie privée du forum.

L’intérieur du Pixel

Des nouvelles de Chambéry

Devinez qui est l’éléphant ?

Notre président flanqué de ses deux hommes liges, Maître Gilles et Bernard Py sont à l’Open de Chambéry de si triste mémoire pour les Tépégistes. Notre président y fait plutôt bonne figure puisque le voilà (oserais-je dire contre toute attente) 7e au classement avec 4,5 après la ronde 6. Gilles et Bernard, en bons camarades, se suivent à la 22 et 23e place avec 3,5. Par contre, le tournoi semble bien difficile pour notre reine Christine. Encore trois rondes, le tournoi se terminant dimanche 3 août.

La page du tournoi

Samedi 26 juillet : Second après-midi au parc

DSCF1349

Le cauchemar de l’organisateur ! L’orage menace. Les tables sont vides. Une branche pour se pendre ? La Gare d’Eau, désertée, ne s’opposera pas à mon désespoir…

DSCF1357

Eh bien non ! Tranquillement, mais sûrement, les Tépégistes arrivent et s’installent. Trois jeunes gens nous ont découverts grâce au site. Ils veulent en découdre avec de nouveaux adversaires. Ils sont servis : nos forts joueurs sont au rendez-vous : Serge, Lastar, Loïc, Quentin et Philippe. Mais nos Tépégistes savent se faire pédagogues et l’orage, brave gars, fait place au soleil. Des promeneurs s’arrêtent un moment, demandent des informations sur notre club. Nous passons un sympathique et agréable après-midi qui se prolongera jusqu’à 19 h 30 avec, en prime, le plaisir de la visite de Valentin du Pion’tissalien. Une petite quinzaine de personnes profitèrent de cet après-midi.