Les échecs sont-ils un sport ?

Photo Guillaume Minaux

Sous ce titre quelque peu provocateur, L’Est Républicain publie aujourd’hui un article-débat polémique :

« En Belgique, le Conseil d’État s’est encore refusé à leur reconnaître ce statut il y a trois ans. Mais dans l’Hexagone, et ce depuis le 19 janvier 2000, les échecs sont officiellement reconnus comme un sport à part entière par le ministère. De la pure logique ou une vaste arnaque ? La fédération échiquéenne, qui regroupe tout de même près de 60.000 licenciés en France, et organise compétition sur compétition, tient en tout cas, fermement, à être reconnue à l’égal des autres disciplines… qui, dans leur majorité, préfèrent en rire qu’en pleurer. Alors, les échecs sont-ils vraiment un sport ? À la rédaction, le débat est ouvert… et les avis partagés ». La suite de l’article dans votre journal d’aujourd’hui.

Les deux journalistes dans leur débat contradictoire posent cette question : le sport passe-t-il uniquement par l’activité physique ? Mais ils ne donnent pas de définition précise du sport : « On entend par sport, définit la Charte européenne du sport, toutes formes d’activités physiques et sportives qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif l’expression ou l’amélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou l’obtention de résultats en compétition de tous niveaux ».

Donnez-nous votre opinion, et répondez à cette  question ! Votez sur www.estrepublicain.fr. Pour l’instant :

 En savoir plus sur ce sujet           Donnez votre avis sur le forum

La Tpg à Planoise

La petite salle de cette association bien dynamique Des racines et des Feuilles

Accueil fort sympathique de Murielle Taïeb, l’une des bénévoles de cette dynamique association planoisienne qui offre aux enfants du quartier une grande diversité d’activités. Les gamins arrivaient d’ailleurs d’une visite aux Archives départementales pour s’installer aux tables que nous avions préparées. Une quinzaine d’enfants, accompagnés de quelques adultes, se répartirent en deux groupes : les déjà pousseurs de bois devant les échiquiers pour en découdre avec Chadi, Faouzi, Bernard et Michel ; les néophytes, devant l’échiquier mural et votre webmaster qui s’improvise pour l’occasion initiateur, plus à l’aise devant son clavier et son écran que devant un auditoire. M’en suis pas mal tiré selon les commentaires indulgents des collègues. Un petit regret, cependant, une seule salle pour accueillir deux activités peu compatibles : le jeu libre et joyeux et forcément avec quelques décibels des loupiots et l’initiation à notre jeu qui n’est pas simple et demande plus de calme.

Partenariat, en tout cas, fort sympathique et qui devrait se renouveler ici, mais également dans d’autres quartiers bisontins. À étudier. Pour l’instant, nous retournerons jeudi avec la visite de l’Est Républicain.

Commissions

Le comité directeur a proposé la constitution de trois commissions, ouvertes à tous les membres, pour réfléchir sur les améliorations que nous pouvons apporter à notre club.

  • une commission jeunes (club et scolaire) : Alain SERMIER, Anne Laure MEUNIER, Christophe ROBBE, Valentin RACLE, Faouzi KASSAB, Lastar TOCH.
  • une commission événementielle et communication (open, forum d’associations, 90 ans du club, dossiers à présenter aux collectivités) : Anne Laure MEUNIER, Bernard PELLATON, Valentin RACLE, Claude HUGONNOT, Michel LOEILLOT.
  • une commission fonctionnement du club (matériel, locaux) : Bernard PELLATON, Eric WILLEMIN, Daniel BLARDONE, Christophe ROBBE.

Si vous souhaitez y participer, inscrivez-vous sur le forum en fonction de vos intérêts.

Le Tournoi d’Automne est terminé

Le Tournoi d’Automne est terminé. Victoire sans surprise de Jean-Robert Vesin ex-æquo avec Valentin Racle à 6 points et une troisième place pour Alain Sermier. La meilleure performance Fide pour Chadi Kassab à + 21,15. Les parties sont à jour.

Le Tournoi de Printemps débutera le 18 mars. Vous pouvez déjà vous inscrire sur la page du tournoi.

L’espace

Les Blancs ont un avantage d’espace.

Soixante-quatre cases sur l’échiquier ! Chaque camp au départ contrôle leurs trois premières rangées. Mais aussitôt que les Blancs jouent le premier coup 1. e4 (par exemple), leur contrôle de l’espace augmente considérablement : le pion, le B et la Q déjà attaquent des cases du territoire noir. Aussi longtemps que les Blancs ne commettront pas d’erreur ou ne perdront pas un tempo, ils continueront à commander un peu plus d’espace que les Noirs. C’est pourquoi avoir le trait est un avantage et les Blancs gagneront plus souvent la partie.

L’espace est vital. Celui qui domine le plus grand nombre de cases possédera un champ de manœuvre pour ses pièces, causant contre-temps et menaces à l’adversaire. Un avantage spatial est souvent l’indice d’un avantage positionnel déterminé par la structure de pions. Mais aux Échecs, nous le savons que trop bien, rien n’est simple : « Pour valoriser l’espace, prenez-en autant que possible, mais ne soyez pas trop gourmand, nous avertit Kasparov. Votre pion de pointe peut être stoppé et détruit et les pièces ennemies pourront faire irruption, au travers des brèches apparues et alors aucun résultat ne peut être espéré ». Valentin, toujours précis, nous explique ce concept.

Il n’est pas trop tard pour vous inscrire à ces cours ouverts à tous, adhérents ou non !

Pub

Des Racines et des Feuilles nous fait une pub d’enfer pour notre participation (Chadi, Michel Loeillot, Bernard Pelllaton et moi) à deux après-midis échecs cette semaine. « Nous vous attendons nombreux, joueurs, curieux ou spectateurs pour ce grand moment ouvert à tous les âges ! Laissons le mot de la fin à Capablanca : On n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux échecs, car après on cesse de vieillir, disait le champion du monde », peut-on lire sur leur site. L’Est Républicain sera présent jeudi pour faire un article sur notre intervention.

Deux fous gagnent, jamais trois !

La paire de B
Des B monstrueux dans le Gambit Danois !

« La paire de B » est un thème qui semble facile à comprendre. Tout le monde sait que la posséder est un avantage face à un adversaire qui ne l’a possède plus et nous savons tous aussi qu’elle s’exprime le mieux dans des positions ouvertes. On en parle constamment à tous les niveaux de jeu. Les grands maîtres la mentionnent presque toujours dans leurs analyses, car elle représente souvent le lien stratégique vital de leurs parties. Mais comment faire pour distinguer les situations susceptibles de favoriser les B contre la paire BN ou la paire de N ? Et ensuite, comment procède-t-on pour rendre concret cet avantage théorique ? Et rappelons-nous l’aphorisme du grand Alekhine, sur l’échiquier : « Deux fous gagnent, jamais trois ! »

Il n’est pas trop tard pour vous inscrire à ces cours ouverts à tous, adhérents ou non !

Coupe de la Parité

La première phase régionale (Franche-Comté) de la Coupe de la Parité se déroulera le dimanche 26 février à notre club. 3 rondes de 50 min + 10 sec/coup, chaque équipe sera composée de 2 joueuses et de 2 joueurs. Le cumul des classements Elo, estimés ou réels, de l’équipe doit être inférieur ou égal à 8000. Si vous êtes intéressé, contactez Christine Frédéric, jusqu’au jeudi 16 février, date limite  .

Miniatures

Comment les Blancs achèvent-ils leur adversaire ?

Un clic pour la solution :

Une partie miniature comporte habituellement moins de vingt coups (vingt-cinq pour certains auteurs) et se termine par le gain d’un des camps. Elles ne se terminent aussi vite que par la faute de l’adversaire. Valentin propose l’analyse de quelques-unes pour reconnaître et éviter les erreurs qui aboutissent à un tel décès prématuré.

Espace jeu, le mercredi après-midi

10622

À l’initiative de notre formateur, Valentin Racle est mis en place tous les mercredis, une permanence après les cours jeunes, de 16 h 30 à 20 h. Particulièrement destinée aux jeunes, afin de leur offrir, dans la première tranche horaire, un espace jeu où ils pourront affronter d’autres joueurs, elle est ouverte gratuitement à tous et particulièrement aux non-licenciés désirant  découvrir et s’initier à notre jeu. Tous les joueurs sont les bienvenus pour des jeux libres, blitz et analyses.

Équipes

Plutôt bonne fin de semaine pour nos équipes, malgré les défaites de la III et la VI devant, respectivement, Belfort et Montbéliard. Un bravo à l’équipe de la Reine Christine qui met Saint-Claude fanny avec 8/0 !

L’équipe III et IV rencontraient Belfort. Photos de Steve Richard
Nationale II Esbarres  0 7 Besancon T.P.G. 1
Nationale III Huningue 3 5 Besancon T.P.G. 1
Nationale III Belfort 4 1 Besancon T.P.G. 3
Nationale IV Belfort-Echecs 2 2 5 Besancon T.P.G. 4
Nationale IV Saint-Claude 0 8 Besancon T.P.G. 5
Régionale Roi Blanc Montbeliard 3 2 1 Besancon T.P.G. 6

Les résultats complets dans l’onglet Équipes

Cours Adulte

Majorité de pions

Comment les Noirs vont permettre l’avance de leur majorité ?

Un clic pour la solution :

Des échanges de pions au centre pourront conduire à des structures asymétriques et les adversaires se retrouveront avec une majorité de pions de chaque côté de l’échiquier. La majorité de pions est un élément stratégique décisif. Elle peut être comme un phare qui signale la direction où devra se développer le jeu. Une majorité peut apparaître sur les flancs ou au centre. L’avance des pions donnera alors de l’espace à ses propres pièces tout en limitant celle de l’adversaire avec comme but ultime : la création d’un pion passé. Mais point d’avance kamikaze, la majorité doit progresser avec l’appui de l’arrière et rester flexible sans permettre le blocage ennemi.

« Les pions sont l’âme du jeu d’échecs, conclut Valentin. La structure de pions est sans aucun doute un des éléments les plus importants pour évaluer n’importe quelle position, mais il n’est pas toujours facile de comprendre la portée de cette sentence philidorienne ».

Championnat Scolaire du Doubs

Bonne humeur assurée avec les joyeux lurons du plateau de Valdahon !

Trente-cinq joueurs pour ce Championnat du Doubs avec la participation record de 12 gaillards du plateau de Valdahon entraînés par notre ami Patrice Convert. Sans faute de Chadi Kassab, qui domine en vieux routier, du haut de ses 9 ans, le tournoi. Beau parcours d’Erwan Laroche et Robin Marlin-Lefebvre, respectivement à la deuxième et troisième place.

La page du tournoi

Stockfish 8

logo-384

Le moteur d’Échecs Stockfish est actuellement le plus fort de tous les programmes, devançant Komodo et Houdini. Ce n’est pas un programme en soi, mais un moteur, engine en anglais, qui pourra s’intégrer à la plupart des programmes utilisant des modules UCI, Chessbase, Fritz, ChessX etc. Il tourne à 3390 elo (sur 4 CPU) selon la Computer Chess Rating Lists. Il est totalement gratuit et pourra être utilisé pour vos analyses avec le programme libre ChessX, facile d’utilisation, base de données de parties d’échecs Open Source. Avec ce logiciel, vous pourrez travailler sur votre collection de parties, éditer, ajouter, analyser, commenter et organiser. Un problème pour installer ?  Envoyez un 

Télécharger :

Club d'Échecs de Besançon