Un modérateur pour le forum

Le forum est maintenant réservé aux membres du club. Vous devez être identifié(e)s. Pas encore inscrit, Envoyez un mail !

Nous avons de nouveau un forum depuis quelques mois, mais malheureusement sans aucun modérateur et il me paraît délicat de le laisser ainsi à l’abandon, sans aucun regard sur ce qui peut s’y écrire. Intéressé par la fonction de modérateur ?   Il ne s’agira pas uniquement de modérer, mais aussi animer. Si personne ne veut s’en charger, je serai obligé de le limiter au covoiturage et à l’espace d’échange réservé aux membres du Comité Directeur. Un clic pour en discuter.

UNE RÉFLEXION SUR « UN MODÉRATEUR POUR LE FORUM »

Le Quiz

À la tête de la septième croisade vers la Terre sainte, il n’hésite pas à jeter par-dessus bord l’échiquier avec lequel jouaient ses frères.

Qui est-ce ?

Cinq bonnes réponses

Saint-Louis avait horreur des échecs. Lors de la septième croisade, au cours du trajet vers la Terre sainte, il jette par-dessus bord l’échiquier avec lequel jouaient ses frères. Ce n’est pas tant le jeu de guerre qu’il détestait, que le jeu de hasard, condamné par l’Église. Il pouvait encore se jouer avec des dés pour déterminer quelle pièce avancer.

Les Vœux du paon par Jacques de Longuyon – Parchemin 22,3 x 14 cm · France · vers 1310
Fondation Martin Bodmer, Cologny Suisse

Il fut un temps où notre jeu n’était point en odeur de sainteté au regard de l’église. En 1061, l’évêque de Florence, Michi, voyageant avec le cardinal Damiani, en fit les frais. Notre brave ecclésiastique, dans l’auberge où ils se sont arrêtés, passe la nuit à jouer dans la salle commune. Le sévère cardinal apprend par son palefrenier le lendemain matin que « l’évêque avait pris la tête aux échecs dans une vaste demeure au milieu de la foule des voyageurs en désordre ».

Aussitôt, le cardinal envoie une missive accusatrice au pape Alexandre II, reprochant à son collègue de s’être donné en spectacle et d’avoir joué aux dés.

— Les échecs (scacus) sont une chose, les dés (alea) une autre, se défend vainement le pauvre Michi.

Mais Damiani fourre dans le même sac les jeux de hasard et jeu de dés (alea) et les échecs (scacus). Il faut dire à sa décharge qu’il existait une confusion étymologique, notre échiquier actuel était alors désigné par le mot latin « tabula » et Isidore de Séville écrivit en 636, bien avant l’arrivée des Échecs en Europe : « Alea est tabula », amalgame des dés et du plateau de jeu. Et pour compliquer existait un jeu appelé « scacus », en français « dringuet, drinquet » ou « le Blanc ou noir », ce jeu médiéval où les adversaires lançaient les dés sur un plateau quadrillé de cases noires et blanches dans l’espoir qu’ils atteignent tous une case de même couleur pour empocher la mise. Scacus désignait à la fois le jeu d’échecs et le jeu de dés pratiqué sur l’échiquier. Et il existait un point de droit canon qui permettait de déposer les évêques ayant joué aux dés, mesure pour éviter le détournement par les joueurs de sommes d’argent destinées à la collectivité.

Il est vrai également qu’il existait alors deux manières de jouer aux échecs, avec ou sans dés. Dans le roman Huon de Bordeaux, Huon demande :
— Madame, quelle partie voulez-vous jouer ? Jouez-vous aux échecs avec les coups ou avec les dés ?
— Jouons le avec les coups, dit la dame d’une voix claire.

Pour s’affranchir de cet opprobre, les aristocrates abandonnèrent rapidement les dés, privilégiant la réflexion et la stratégie, mais il faudra attendre un siècle pour que l’interdiction soit levée et que les échecs soient admis, mais « sans dés, pour le seul amusement et sans espoir de gain ».

Le Quiz

= ! −/+ ⃞ ∞ ↻ ⊥ ⊞ ⊙ ∇ ⇄

Ce ne sont point là les hiéroglyphes découverts sur le tombeau d’un roi d’une civilisation perdue. Vous connaissez ces annotations symboliques qui, bien qu’elles ne fassent pas techniquement partie de la notation algébrique, sont fréquemment utilisées par les annotateurs, par exemple dans les publications Chess Informant et Encyclopaedia of Chess Openings, pour donner un commentaire évaluatif sur un coup ou une position.

Mais que signifie précisément « !? » :

12 bonnes réponses ! Vous êtes 8 à avoir choisi la définition la plus commune.

En fait, ce n’était pas vraiment une question, car toutes les réponses sont bonnes. Le « !? » est l’un des symboles les plus controversés. Différents livres en ont des définitions légèrement différentes. Parmi les définitions figurent « intéressant, mais peut-être pas le meilleur coup », « coup méritant attention », « coup entreprenant » et « coup risqué ». Habituellement, cela indique que le mouvement conduit à un jeu excitant ou sauvage et que le coup est probablement bon. Il est également souvent utilisé lorsqu’un joueur pose un piège rusé dans une position perdue. L’exemple typique d’une action recevant un « !? » sont celles impliquant des sacrifices spéculatifs ou des attaques dangereuses, mais qui pourraient s’avérer être stratégiquement déficients.

Andrew Soltis a appelé en plaisantant « !? » le symbole de l’annotateur paresseux qui trouve un mouvement intéressant mais ne veut pas se soucier de savoir s’il est bon ou mauvais.

The Geek-Tourney est terminé

Notre tournoi geek s’achève sur la victoire sans surprise de Michel Pellisseri, notre thésard universel parisien ! La plus belle performance FIDE revient à Laurent Abbenzeller : +15,13. Il aurait donc gagné une soixantaine de points si le tournoi était homologué. Ce qui le fait quelque peu « bisquer », lui qui a hâte de décoller de ses 1199 elo. Merci à tous de votre participation et inscrivez-vous vite au Tournoi des Déconfits qui débutera mercredi 20 mai.

Rejouez toutes les parties en allant sur la section Les Parties des Tépégistes.

Anti-Virus Blitz Samedi 16 mai 15 H

Je découvre qu’il est possible de réaliser des tournois Système Suisse sur lichess, mais qui malheureusement ne peuvent fonctionner que pour des parties rapides, car l’intervalle maximum entre deux rondes, ne peut être que de soixante minutes. Je vous propose donc, samedi prochain, un nouvel Anti-Virus Blitz, 7 rondes de 10 minutes KO. Beaucoup plus facile à gérer, puisque la plate-forme s’occupe de tout.

Clôture des inscriptions à 14 h 50. Il est préférable de le faire largement auparavant, car je devrai valider votre appartenance au groupe Tpg. Pour vous inscrire ou suivre le tournoi, un clic sur le logo lichess.

Attention ! Là encore des prérequis nécessaires (à ne pas lire en diagonale) :

  • une inscription sur lichess.org  ;
  • une inscription à la communauté Tour, Prends Garde ! sur lichess également. Inscrivez-vous rapidement (si ce n’est pas déjà fait) pour rejoindre le groupe Tour, Prends Garde en cliquant sur Rejoindre l’équipe.
  • Mais vous inscrire au groupe ne suffit pas, il faut aussi vous inscrire au tournoi en cliquant sur le logo.

La tournoi lancée, vous pourrez suivre les parties en cliquant sur le logo ci-dessus
(du moins je le crois).

Le Quiz

Usurpation

Le modèle de pièces Staunton, conçu au milieu du XIXe siècle, est le standard incontesté dans le monde des échecs modernes. Le roi porte une couronne stylisée surmontée d’une croix.

Est-ce une croix celtique, une croix de Malte ou une croix pattée ?

De gauche à droite : la croix pattée, la croix de malte et la croix celtique.

La croix pattée est un type de croix chrétienne dont les bras sont étroits au niveau du centre et larges à la périphérie, le nom venant du fait que les bras de la croix font penser à des pattes. C’est bien elle qui surmonte la couronne de notre roitelet des Échecs.

Les régalia britanniques

N’oublions pas que notre roi nous vient d’Outre Manche et fut sans doute inspiré par l’orbe (globus cruciger) et les couronnes des régalia (ensemble d’objets symboliques de royauté) de la monarchie anglaise.

Club d'Échecs de Besançon : initiation, cours jeunes et adultes, loisirs et compétions individuelles, par équipe…