Archives par mot-clé : Simultanée

Échecs au féminin

Vingt-cinq participantes à la simultanée donnée par la GMI féminine Sophie Milliet.

Belle réussite de cette journée féminine, sous l’impulsion de la Ligue de Bourgogne-Franche-Comté des Échecs et grâce à l’investissement et au travail remarquable de Christine Frédéric, bien récompensée par la satisfaction des participantes et le sourire de Sophie Milliet. La matinée débuta par un petit jeu de questions-réponses auquel se livra bien volontiers l’aimable Sophie, suivi d’une master classe accueillant une vingtaine de participantes. L’après-midi, la simultanée avec 25 dames et damoiselles prêtent à en découdre, espérant l’exploit sans trop y croire, vaincre la championne ! Résultat attendu et sans appel : 25 victoires pour Sophie.

Fin de semaine marathon pour Sophie, reconduite au train ce dimanche matin, pour rejoindre l’équipe de France qui participe au Championnat d’Europe à Batumi, en Georgie, du 23 octobre au 3 novembre 2019.

Promotion

Dans la rubrique Sortir de l’Est Républicain du samedi 14 septembre.

Nous avions invité, samedi après-midi, un journaliste de l’Est à notre simultanée. Je ne m’étais pas aperçu qu’il avait fait le travail en amont, publiant le matin même ce petit article dans la rubrique Sortir. Petit brin de promotion toujours utile en ce début de saison.

Porte ouverte

On suit attentivement les parties d’Alexeï !

Une vingtaine de participants pour cette simultanée proposée par notre GMI* Alexeï Charnuchevich, le plus bisontin des Biélorusses. Il a promené son sourire de table en table, mais ce ne fut pas tout à fait pour lui une promenade de santé, car il concéda un nul à Daniel Blardone et l’expérience de ces trois heures de jeux contre des joueurs aguerris demande beaucoup de concentration. Sans doute bien des clubs peuvent se targuer d’aligner des GMI, changeant au grè des saisons, dans leur équipe. Mais nous, nous pouvons dire : nous avons un tépégiste GMI ! Merci encore à Alexeï pour cet après-midi et son investissement de plus de vingt ans dans notre club.

Des parents profitèrent de cette occasion pour inscrire leurs enfants et Patrick vint pour une séance d’initiation et s’inscrira sans doute aux cours adultes qui débuteront le premier samedi octobre.

* Je rappelle pour les non-initiés qui pourraient nous lire, qu’un GMI est un Grand Maître International. L’appellation « grand maître » fit son apparition en 1914 en Russie pour mettre en valeur les meilleurs joueurs d’échecs de l’époque. La FIDE officialise le titre en 1950. À part le titre de champion du monde, « grand maître » est la plus haute distinction qu’un joueur puisse obtenir. Je n’ai pas trouvé leurs nombres aujourd’hui, sans doute tout juste 2000 dans le monde. En mars 2010, ils étaient 1235.

UNE RÉFLEXION SUR « PORTE OUVERTE »

  1. Un grand merci pour ce beau moment partagé avec mon fils Tristan. Sans oublier un grand merci à Alexei pour sa présence et sa sympathie.

Après-midi portes ouvertes

Quinze participants pour notre traditionnelle simultanée de rentrée offerte par le Grand Maître international Alexei Charnuchevich avec son non moins traditionnel sourire en prime. 13 victoires et notre Alexeï, débonnaire, accorda deux nuls.  Des parents vinrent inscrire leurs enfants pour les cours qui débuteront mardi 18 septembre et le plaisir d’accueillir quatre nouveaux tépégistes. Bienvenu à eux ! Visite également de L’Est Républicain qui publiera prochainement un article sur notre club.

Quelque chose en nous de Tbilissi


Rayon de soleil géorgien dans notre ciel bisontin plombé de neige avec la présence radieuse ce samedi du Grand maître international Nino Maisuradze pour la simultanée féminine à l’hôtel Ibis La City. Ces dames, point trop féministes, acceptèrent de bonne grâce la présence de quelques mâles autour des échiquiers. Vingt-quatre au total avec un résultat attendu de 23 gains et une nulle concédée à notre ami Lastar Toch. Cette action de valorisation des échecs féminins fut organisée par notre club avec l’aide de la ligue régionale et la présence de son président Patrick Lauferon.

Venue en France pour ses études, Nino prit la nationalité française en 2009. Elle retourna vivre dans sa belle ville natale de Tbilissi, mais reste très présente dans le milieu échiquéen national. Nino joue pour le club de Bischwiller et remporte avec son équipe le TOP 12 en 2015, division élite du championnat de France des clubs. Cette même année, elle remportera également le Championnat de France féminin par équipe. Deux titres de championne de France en 2013 et 2014. Mais au-delà de ses performances, c’est sa présence souriante et généreuse qui marqua les participants. La simultanée se poursuivit par un petit débat sur les échecs au féminin bientôt en ligne. Le repas qui clôtura la journée fut émaillé d’anecdotes réjouissantes de cette baroudeuse globe-trotter des échecs.

Nous reverrons sans doute très prochainement Nino. Un projet de stage est en réflexion.

UNE RÉFLEXION SUR « QUELQUE CHOSE EN NOUS DE TBILISSI »

  1. Bravo pour cette superbe manifestation. Anna et Rémi étaient ravis. Un grand merci à Nino Maisuradze et à Christine Frédéric, ainsi qu’à tous ceux qui ont rendu possible cette simultanée.

Simultanée avec Nino Maisuradze

Samedi 9 décembre à Besançon : simultanée avec Nino Maisuradze, Grand maître international féminin, double championne de France. Organisée par le club d’échecs de Besançon Tour, Prends Garde sous l’égide et avec le soutien financier de la ligue de Bourgogne Franche-Comté, cette simultanée débutera à 15 heures, elle se déroulera à l’hôtel [google-map-fb-popup id=”18″], 1 avenue Louise Michel. Toutes les féminines de la ligue de Bourgogne Franche-Comté sont conviées à y participer. Attention, le nombre de places étant limité, il serait souhaitable que vous vous inscriviez le plus vite possible en envoyant un mail à la directrice des féminines de la ligue à l’adresse suivante : chfre@wanadoo.fr. Votre table sera réservée dans la limite des places disponibles.

Cette manifestation a lieu dans le cadre des actions menées pour le développement des échecs féminins, grâce aux subventions versées à la ligue de Bourgogne Franche-Comté par le Conseil Régional.

Un interview de Fréquence Diagonale en juillet 2015 où elle  nous donne un aperçu de son parcours de joueuse, de ses débuts à l’âge de 4 ans en Géorgie, jusqu’à son arrivée en France au début des années 2000 et la consécration obtenue avec ces titres de championne de France.

2 RÉFLEXIONS SUR « SIMULTANÉE AVEC NINO MAISURADZE »

  1. Bravo surtout à Christine qui s’occupe des féminines avec autant de conviction ! !

LAISSER UN COMMENTAIRE