Archives par mot-clé : Open

Chambéry 2020

Le superbe carde du Manège, lieu du tournoi – Cliché de vux, 1992 Wikipédia

Les rangs des Tépégistes sont quelque peu clairsemés pour ce tournoi de Chambéry. Seul Laurent Abbenzeller et Gwendal Le Floch (contre une douzaine traditionnellement) ont bravé le Covid pour y représenter notre club. Nos amis chambériens doivent respirer : 113 participants, une vingtaine de moins que les années précédentes, une belle réussite en cette période frileuse, malgré la canicule. Ils le méritent bien, car leur accueil sympathique est toujours de qualité.

La page du tournoi

1ere ronde : Nos gaillards nous conteront sans doute leurs aventures (ou mésaventures). Démarrage en demi-teinte : Gwendal 1 point ; Laurent 0. « J’y vais pour gagner des points ! » affirmait-il en profession de foi. À suivre…

2e et 3e rondes : L’air de la montagne semble convenir à Gwendal qui nous réalise pour l’instant un parcours sans faute, 3 points sur 3 ! Quant à notre ami Laurent, après une un démarrage tout en douceur, il marque son premier point contre Norbert Exempt. Nous autres, les anciens de Chambéry, nous connaissons bien les sympathiques frères Exempt, Albert et Norbert, joueurs redoutables. Bravo à Laurent pour sa première victoire !

Laurent accepte plutôt bien la mise en boite (d’échecs) puisqu’il nous envoie ce cliché plein d’humour…

4e ronde : Gwendal, en tête du tournoi, continue son ascension ! On déplore cependant un accident, Laurent est entré dans l’ascenseur sans s’apercevoir que la cabine n’était pas encore arrivée. Il fait une chute de 10 points elo, heureusement sans gravité.

2 RÉFLEXIONS SUR « CHAMBÉRY 2020 »

5e et 6e rondes : Gwendal, après deux faux pas, voit le podium s’éloigner. Laurent, rendu plus méfiant par l’accident, grimpe plus prudemment dans l’ascenseur et se retrouve au troisième étage !

Avec un peu de retard, je découvre cette vidéo sur Chambéry 2019.

7e ronde : Décidément, nos deux amis jouent de malchance. Prenant l’ascenseur pour se rendre à la salle de tournoi, un incident technique les y bloque tout l’après-midi entre deux étages. Ce n’est que tard dans la soirée que l’équipe technique vint les sortir de leur fâcheuse position.

8e ronde : Ascenseur toujours en panne !

9e ronde : Gwendal s’incline de nouveau à la dernière ronde et Laurent remporte le point. Les deux compères rentreront bras dessus, bras dessous avec 4 points. Pas de jaloux ! Mission tout de même accomplie pour Laurent qui grimpouille de 15 points elo. Et dire, après toutes mes taquineries, que certains d’entre-nous sont rentrés de Chambéry avec bien moins de points en poche…

Tournoi de la Toussaint

Notre bureau, devant l’incertitude de la situation sanitaire pour cet automne
et la complexité de son organisation, a décidé d’annuler notre tournoi de la Toussaint.

C’est une période un peu compliquée et, je pense, que la relative sécurité de nos vies au cours de ces précédentes décennies, nous rend sans doute un peu frileux devant le danger. Je crois qu’il nous faudra apprendre à vivre avec un peu plus d’insécurité (comme nos anciens) pour ces prochains mois (peut-être années) en ce qui concerne ce virus et, sans doute, pour bien des décennies pour les prochaines générations qui devront affronter certainement des événements encore plus inquiétants. Laissons passer tranquillement cette fin d’année et nous verrons ! La rentrée échiquéenne apportera déjà son lot suffisant de petits problèmes à régler.

DEUX RÉFLEXIONS SUR « TOURNOI DE LA TOUSSAINT »

  1. Ce n’est pas une mauvaise idée. En pratique, peut-être un peu compliquée à mettre en place. Si, en septembre, je serai heureux de vous présenter notre nouveau superbe local à la Maison de Quartier de Saint-Ferjeux, cette nouvelle salle nous demandera cependant plus d’organisation, car nous n’en aurons pas la jouissance pleine et entière comme à L’Olympe, mais que sur réservation. Il nous faudrait réserver, sans trop tarder, pour le jeudi, le vendredi et le dimanche. Ou, peut-être mieux, proposer une cadence qui permettrait aux sept rondes de tenir sur le week-end. Cela est sans doute possible. Un préalable, il faut être suffisamment de Tpgistes intéressés, car cette location a un coût. À tenir compte également de la situation sanitaire. Il nous faut bien garder à l’esprit, que, pour ces prochains mois, toutes nos activités peuvent être remises en cause du jour au lendemain ! À étudier…

Les tournois des tépégistes

27E OPEN INTERNATIONAL DE SÉLESTAT

Le pont de Sélestat – Crédit photo Wikiédia

Six de nos amis, Gwendal Le Floch, Éric Willemin (Open B, entre 1400 et 1800), Laurent Abbenzeller, Gilbert Jonet, Jean Le Floch et Mar Truchot (open C, elos < 1500) participent au traditionnel open des vacances de février organisé par Le cercle d’échecs de Sélestat du 27 février au 1er mars. « C’est dur les échecs ! » surtout en Alsace…

Les résultats  :  Open B  Open C

2e Rapide International de Cappelle la Grande

En direct de Cappelle la Grande, avant la première ronde – Crédit photo : Benoît Noyelles

De son coté, Benoît Noyelles participe, aujourd’hui 29 février, au rapide de Cappelle la Grande. 203 inscrits, cela laisse rêveur ! « C’est dur les Échecs ! » surtout dans le Nord…  « 3/9, mécontent, mais c’est à peu près cohérent avec mon elo », nous écrit Benoît.

La page du tournoi

Festival d’Échecs de Tour

Hotel de Ville de Tours – Crédit photo : AubinL, Wikipédia

Notre ami Gwendal Le Floc participe à l’Open B du Festival d’Échecs de Tour en sept rondes (moins de 1500 elo, 1 h 30 + 30 sec). À l’entame de la dernière, le voilà à la troisième place avec 4 ½, luttant pour le deuxième prix. Un bien bel édifice pour ce tournoi. Autre chose que notre Malcombe !

Gwendal se prend les pieds dans le tapis (du podium) et perd la septième ronde et ne sera malheureusement que 8e sur 48. Les résultats.

Tournois de Noël

Trois tépégistes n’observent point la trêve des confiseurs et profiteront de ces vacances pour effectuer un tournoi : Arthur Despierres, Benoît Noyelles à Bethune et Benjamin Spagnoli, en solitaire, au festival de rapide de Mundolsheim.

OPEN DE BÉTHUNE

Grand’Place de Béthune – Crédit photos : Matthieu Debailleul, Wikipédia

« Aujourd’hui jeudi débute l’Open de Béthune. 3 tournois, 9 rondes, jusqu’à lundi inclus. Arthur et moi sommes inscrits dans le C. Pour nous suivre : la page du tournoi.  » Après 9 rondes :

      • Arthur : 6 points,    9e/91, Perf : 1676
      • Benoît : 4 points, 60e/91, Perf : 1351

Benoît

Rapide de Mundolsheim

« Samedi, je commence le Festival de rapide de Mundolsheim (67), nous écrit Benjamin, samedi Rapide 9 rondes en15 min +3 ; dimanche blitz 15 ronde en 4 min + 2 sec. et lundi Ramdom chess : 9 rondes en 15 min + 3 sec. »

UNE RÉFLEXION SUR « TOURNOIS DE NOËL »

Open de Besançon

La remise des prix

Notre open traditionnel de la Toussaint s’est terminé, hier soir, avec la victoire sans trop de surprise du GMI Alexeï Charnushevich. À la seconde place, Quentin Poignot, dont nous saluons le retour et, à la troisième, le vétéran britannique Harry Lamb, habitué avec son fils Ian de notre tournoi. Beau parcours, une fois de plus, de Goma-Rayan Roger (4 ½) qui confirme sa progression, récompensée par le titre de champion de Franche-Comté. Gaëlle Lamotte sera, elle, Championne du Doubs. Chadi Kassab et Éric Willemin reçoivent le deuxième prix de leur catégorie. Notre nouveau tpgiste, le pupille Arthur Despierres (3 ½), a son grand regret, ne décrocha pas de prix, mais à fait un excellent tournoi.

La tâche fut plus difficile pour les joueurs du P’tits Elos, dont le nombre insuffisant, nous obligea à les réinterger dans le principal. Les jeunes Gwendal Le Floch et Samy Mazouz tirèrent bien leur épingle du jeu en prenant respectivement la première et seconde place.

 

Trente-trois participants, pas le franc succès pour notre open au niveau du chiffre, confirmant la difficulté des joueurs régionaux, quelque peu casaniers, à faire ce petit déplacement. Un peu boudé par les joueurs du Grand-Est, il nous faut certainement revoir notre stratégie de communication. Mais au-delà du chiffre, et peut-être pour cela, ce petit nombre de joueurs, nous a permis des rencontres amicales bien sympathiques avec les joueurs extérieurs, qui nous assurèrent de leurs satisfactions et de leurs retours pour l’année prochaine, accompagnés de quelques camarades.

15e rapide de Besançon


Vingt-quatre participants pour notre traditionnel tournoi du 11 novembre avec une moyenne elo à 1797. Pas de classe internationale, me direz-vous ! Mais si, avec la participation surprise de deux amateurs d’origine hispanique, les sympathiques Sergio Baizabal-Rivera, débarqué de son Mexique natal et Felix Galan Fernandez de Guadalajara en Espagne. En tête, bien évidemment, point de surprise, les grosses pointures : Aliaksei Charnushevich, Christophe Claverie et Jean-Robert Vesin.

DEUX RÉFLEXIONS SUR « 15E RAPIDE DE BESANÇON »

  1. Les grosses peintures…?
    Certainement une allusion au cher Philippe Gelück et à son célèbre chat :
    « Un joueur d’ échecs, c’est comme de la peinture, s’il n’est pas brillant, il es mat ! »

    Claudius
    “Les grosses pointures”, bien évidemment. Lapsus sans doute des plus révélateur pour ce que je n’arrive plus à voir même en peinture, pointure comprise !