Archives par mot-clé : Amical

Blitz Jeunes

Pour les jeunes qui assistent à nos cours (en ligne ou dans les écoles), mais aussi pour les jeunes bisontins, nous organisons demain dimanche 22 novembre 10 h 30 (durée 1 heure environ) un tournoi de blitz amical sur lichess : 5 rondes à la cadence de 6 mn KO.

Parties à avantage

Nos tépégistes se sont amusés à cette variante peu sérieuse de notre jeu, mais je crois, ont préféré le Blitz 960 du précédent samedi.

Samedi, au club, nous avons proposé un petit tournoi à la cadence 5 mn + 5 s de parties à avantage, réunissant une douzaine de joueurs. Les plus forts cédaient (de mauvais gré) à leurs adversaires l’équivalent d’un pion pour une différence de 100 points elos. Le galant Quentin Poignot, avec ses 2100 points, s’est vu confisquer sa dame d’entrée de jeu à plusieurs reprises ! Avec ou sans la dame de son cœur, le malicieux Quentin tira fort bien son épingle du jeu, terminant à la première place à 5 ½. On retrouve d’ailleurs en tête les plus fort elo, le blitz favorisant les joueurs les mieux classés, la rapidité et l’expérience compensant largement la perte de matériel. Une surprise, cependant (qui n’en est pas vraiment une, en réalité) la deuxième place de notre ami biélorusse, Mikolai Pronin (5pts) qui confirme qu’il est un excellent joueur. Merci à tous de votre participation.

Les résultats

Blitz à Handicap

Dans l’attente de notre tournoi de printemps, je vous propose, samedi  15 février, un blitz à handicap (7 rondes de 10 minutes), partie où le joueur le plus fort rend à son adversaire un avantage (du matériel ou du temps de réflexion). Pour ne pas perdre de temps au réglage fastidieux des pendules, le handicap sera matériel selon le tableau suivant¹ :

Les elo seront arrondis à la centaine la plus proche. Le joueur au plus faible elo retire (uniquement sur l’aile Q) l’équivalent d’un P par tranche de 100 points sur l’échiquier de son adversaire, sans ôter jamais plus de deux P . Par exemple :

  • un joueur à 1467 jouant un adversaire à 1910 aura 400 points de différence et pourra retirer du jeu : un P et une pièce mineure (N ou B) ;
  • le même joueur, affrontant un 1410, perdra un P .

Inscription 15 h, 1ere ronde à 15 h 30. Venez nombreux !

¹ Tableau emprunté à Cergy Pontoise Échecs.

DEUX RÉFLEXIONS SUR « BLITZ À HANDICAP »

  1. Ouch ça me semble très compliqué !
    Du temps de réflexion en moins me semble plus abordable.
    Hâte de jouer contre Alain avec 2 pions de plus
    Franck

  2. Francky, as-tu remarqué que, comme exemple, j’ai choisi nos elos respectifs ? Craindrais-tu de m’affronter avec un P et un N de moins ? Le but de ces petits tournois bizarroïdes est de s’amuser. Le prochain blitz à handicap sera avec retrait de temps. Mais je pense que le retrait de temps est moins handicapant pour les forts joueurs que le retrait de matériel. Par ailleurs, les parties à handicap avec matériel en moins sont une ancienne tradition échiquéenne, du temps où les pendules n’existaient pas. Retour aux sources, donc…

Chess 960

Petit succès bien sympathique pour notre premier Blitz Fischer avec 17 participants et le plaisir d’accueillir Olivier et Maxence, deux étudiants bisontins passionnés par notre jeu. Grognements de certains, déroutés par ce choix aléatoire de la position des pièces qui les sortaient de la zone de confort de leurs habituelles ouvertures pépères. Mais, rapidement pris au jeu, les joueurs se sont amusés à pratiquer cette variante qui renouvelle l’intérêt parfois émoussé de nos blitz traditionnels. Expérience à renouveler donc de temps en temps. Merci à tous pour votre participation.

Les résultats

Les Échecs à la Fischer

Le tournoi d’automne est terminé, je vous propose pour animer notre samedi 8 février, un tournoi de Random Chess, 7 rondes (plus si vous êtes en forme) à la cadence 5 minutes + un incrément de 5 secondes. Inscription à partir de 15 h. 1ere ronde à 15 h 30. Venez nombreux !

Les échecs aléatoires Fischer, Fischer Random Chess ou Chess 960, sont une variante du jeu d’échecs dans laquelle l’emplacement initial des pièces de la première et de la dernière rangée est tiré au sort, mais identique pour les deux camps. 960 parce que neuf-cents soixante positions différentes sont possibles. Ils offraient pour Fischer l’avantage d’empêcher les parties préarrangées, favorisant la créativité échiquéenne et le talent plutôt que la mémorisation et l’analyse de multiples variantes d’ouvertures. Cette variante des échecs, même si elle porte le nom de Fischer, n’est pas une invention récente. On en parle sous le nom de « système Brunner » dans la revue Les cahiers de l’échiquier français en 1928. De plus, le cousin birman des échecs, le sit-tu-yin, vieux de plusieurs siècles, a lui aussi une position de départ différente à chaque partie. Il existe une version encore plus ancienne, la partie aux pièces déplacées, citée dans la revue La Régence en 1851.

Les règles du jeu sont exactement les mêmes qu’aux échecs orthodoxes, sauf que l’emplacement initial des pièces de la première et de la dernière rangée est tiré au sort.

  • Les fous doivent obligatoirement être placés sur des cases de couleurs opposées.
  • Les pièces noires sont disposées symétriquement face aux blanches, exactement dans le même ordre.
  • Les pions sont disposés de façon habituelle.
  • Le roi doit se trouver quelque part entre les deux tours afin que le petit et le grand roque soient tous deux possibles dans toutes les positions.
  • Seule la règle du roque est un peu déroutante : quelle que soit la position de départ du roi et de la tour, ils se retrouvent après le roque dans la position qu’ils auraient eu après un roque classique (petit ou grand).

Dans la position ci-dessus, le premier coup blanc peut être le petit roque : la tour et le roi inverse leur position, ce qui donne bien la position finale du petit roque classique*.

* Article préparé avec Wikipédia

Galette Blitz


Pour fêter cette nouvelle année, je vous propose un Galette-Blitz (9 rondes de 5 minutes + 3 secondes d’incrément), gratuit, ouvert à tous et sans adhésion, vendredi 10 janvier à 20 h 30, à la Brasserie Fontaine-Argent, 7 Rue de la Mouillère. Tournoi amical où le seul prix à gagner sera le plaisir d’être ensemble ! Bien évidemment, si vous souhaitez partager ce moment sans jouer, vous êtes les bienvenus. Inscription en ligne nécessaire dans un soucis d’organisation (même si vous ne participez pas au blitz) avant mercredi 8 janvier (plus tôt serait encore mieux), 9 h ou sur place à 20 h 40, mais vous serez privés de galette.  🙂  Première ronde à 20 h 45.

Notre trésorier, Alain Sermier, se gausse sans vergogne du pauvre Franck qu’il malmène : « C’est dur les échecs ! »

Ving-deux tépégistes répondent à l’appel pour partager ce moment convivial à la Brasserie Fontaine-Argent. Quinze participeront au Galette-Blitz. Le malicieux Alain Sermier remporte ce tournoi amical avec un parcours sans faute (9/9), suivi de Pascal Tournier (7½) et de notre pupille Chadi Kassab (6). Partage de la galette à la mi-temps de ces 9 rondes confectionnée par l’ami Cyril à l’accueil toujours souriant. Petit événement fort sympathique à renouveler sans attendre l’année prochaine, peut-être dans un café plus central pour être plus visible et attirer quelques amateurs. Merci à tous pour votre participation.