Tous les articles par admin

Le Quiz

Un camarade de classe de ce grand champion raconte : « Il était tellement absorbé par les Échecs que durant les classes, il pouvait se déconnecter complètement et ne plus savoir où il se trouvait. Je me souviens de notre classe d’algèbre. Tous les garçons étaient calmes. Soudain, il se leva avec enthousiasme, le visage radieux, les yeux brillants et écartant une mèche d’un geste qui lui était familier.

Eh bien ! Avez-vous résolu le problème ? lui demande le professeur.
Oui ! Je sacrifie le Cavalier et je joue le Fou et les Blancs gagnent !

La classe, comme vous pouvez l’imaginer, éclata de rire. »

Qui est-ce : Alexander Alekhine, Bobby Fischer ou Maxime Vachier-Lagrave ?

Alexander Alekhine, étudiant en droit

Georgy Rimsky-Korsakov, fils du célèbre compositeur russe rapporte cette anecdote sur son camarade de classe Alekhine.

Quant à Bobby Fischer, le divorce de ses parents, quand il eut deux ans, la disparition du père, l’absence de la mère, occupée à gagner la vie de la famille, l’achat par la sœur aînée d’un échiquier quand il a six ans, voilà le décor de cette enfance qui va permettre l’éclosion de cette monomanie échiquéenne. « Au collège, raconte un de ses condisciples, Bobby était toujours silencieux et peu intéressé par les cours. Il sortait un petit échiquier de poche et se mettait à jouer et quand le professeur le découvrait et lui disait :
Fischer, je ne peux pas t’obliger à écouter la leçon, ni t’empêcher de jouer, mais s’il te plaît laisse l’échiquier.
Bobby gentiment rangeait son échiquier et s’enfermait dans un silence glacial. Et nous savions tous et le professeur également qu’il continuait à jouer dans sa tête ». Dès lors, rien ne peut exister pour lui hormis les Échecs et quand le débonnaire Spassky à Rykjavik déclare : « les Échecs, c’est comme la vie », Fischer rétorqua véhément : « Non, les Échecs, c’est la vie ! »


9 bonne réponses, 10 pour Fischer et 4 pour MVL, mais la question était piégeuse, donc ½ point.

De 55,6 %, vous passez à 55,5 % de réussite globale, c’est-à-dire pour une question :
une majorité de bonnes réponses  = 1pt, ½  pt pour un ballotage et 0 pour une minorité.

Retrouvez toutes les questions dans l’onglet Apprendre / Le Quiz du menu supérieur.

AG élective FFE

Éloi Relange, Grand Maître International et président de la FFE

Ce samedi 3 avril, l’Assemblée Générale élective a procédé au renouvellement du Comité Directeur avec un taux de participation de 91,40 %. Éloi Relange est le nouveau président de la FFE avec 632 voix, devant Bachar Kouatly (561 voix) et Joël Gautier (346 voix). Pas mal pour le petit dernier qui avait, pourrait-on dire, déboulé dans la campagne comme une jeune chiot dans un jeu de quille. Pour le nouveau Comité Directeur : 17 membres de la liste Relange, 4 de la liste Kouatly et 3 de celle de Gautier.

Tournoi Marre du Virus – Ronde 5

Les consignes  pour la bonne mise en route des parties :

  • cadence 20 + 10 et pas de take back autorisé ;
  • lisez bien les explications dans le menu Rondes : Lancer une partie  ;
  • convenez d’une date le plus vite possible pour que votre adversaire s’organise ;
  • l’initiative du mail n’est pas liée à une couleur ;
  • attention : le choix de la date se fait par accord entre les deux joueurs ;
  • mails et pseudos dans le menu Joueurs : Mails et Pseudos ;
  • vérifiez bien vos spams pour ne pas manquer l’invite de votre adversaire ;
  • postez la date dans la grille des appariements aussitôt ;
  • à l’heure dite, les adversaires se rendent sur lichess ;
  • les blancs lancent le défi ; en cas de problème, les noirs peuvent le faire ;
  • n’oubliez pas que vous pouvez communiquer avec votre adversaire via le chatt de lichess ;
  • le lien de la partie se place automatiquement dans la grille ;
  • ne vous préoccupez pas du résultat, nous nous en occupons.

Pour assister aux parties, rendez vous sur la grille des appariements et servez vous du numéro de l’échiquier pour les retrouver aisément. Pensez à rafraîchir votre navigateur (toute les minutes par exemple) si le lien de la partie que vous désirez suivre n’apparaît pas encore. Une autre astuce pour retrouver une partie facilement dans cette longue liste : renseignez la case de recherche date, nom, résultat, etc. D’autre part, vous pouvez classer la grille également (en cliquant sur les entêtes de colonnes) par dates, résultats, joueurs, points, etc.

Logo JitsiN’hésitez pas à nous rejoindre sur le chat audio (un clic sur le micro) au moment des parties. Le but de ce tournoi est de recréer l’ambiance conviviale de nos clubs.

Le Quiz

« Je n’avais pas encore quatre ans, quand un jour, j’entrais dans le bureau de mon père et le vis joué avec un ami. Jamais auparavant, je n’avais vu une partie d’Échecs et les pièces attirèrent mon attention. Le jour suivant, je revins observer jouer mon père. Le troisième jour, mon père, qui était un débutant, déplaça son Cavalier d’une case blanche à une autre de la même couleur. Son adversaire, pas meilleur joueur, ne s’en aperçut pas. Mon père gagna la partie et je lui dis qu’il avait triché. C’est tout juste s’il ne me jeta pas hors de la pièce. Je lui fis remarquer ce qu’il avait fait. Mon père me demande ce que je connaissais des Échecs et je lui dis que je pouvais le vaincre. Il me répondit « Cela n’est pas possible, tu ne connais même pas le déplacement des pièces ». Nous jouâmes une partie et je la gagnai. Cela fut mon début. »

Qui est-ce : Paul Morphy, José Raúl Capablanca ou Garri Kasparov ?

Selon son oncle Ernest, personne ne montra jamais à Paul Morphy comment jouer aux échecs. Il en appréhenda les règles en observant pendant de longues heures le déroulement des parties qui se jouaient à la maison. Au cours de l’une d’elles, le jeune Paul affirme à son père qu’il aurait dû gagner. Le père et l’oncle, surpris, car ils ne croyaient pas l’enfant capable de déplacer les pièces, encore moins de connaître une once de stratégie échiquéenne, regardent ébahis le petit Paul replacer les pièces sur l’échiquier et prouver son affirmation. Après cet épisode, sa famille reconnaît son talent. Il le démontre en jouant dans différentes compétitions, ainsi que lors de réunions familiales, le dimanche. À l’âge de 9 ans, il est déjà considéré comme l’un des plus forts joueurs de La Nouvelle-Orléans. En 1846, le général Winfield Scott, passionné du jeu et quelque peu pénétré de sa valeur, visite la ville et désire affronter un fort joueur local pendant la soirée. Un échiquier est préparé et l’on présente au général son adversaire : le petit Paul ! Croyant à une blague de mauvais goût, l’arrogant général s’offusque. Il accepte, cependant, de jouer et Morphy le bat facilement à deux reprises. La seconde fois, Paul annonce un mat forcé en six coups. Ces deux défaites face à un enfant mortifient tant l’ego du général, qu’il refuse de continuer à jouer et se retire pour la nuit. Il n’affronta jamais plus Paul Morphy.

C’est en regardant ses parents résoudre des problèmes que le jeune Garik Weinstein, futur Garri Kasparov, apprend la marche des pièces. Son père, pourtant peu intéressé par le jeu, lui enseigne les principes, mais ce sont ses oncles, pendant la maladie paternelle, qui l’inscrivent au cercle d’échecs du Palais des pionniers de Bakou à sept ans et, à la fin de l’année, Garri atteindra le grade de joueur de troisième catégorie.

Mais c’est bien José Raúl Capablanca, l’enfant prodige, qui relate ainsi sa découverte des Échecs à l’âge de quatre ans. Dès ses jeunes années, sa force au jeu est remarquable. À huit ans, au club d’échecs de La Havane, il affronte les meilleurs joueurs du pays. À treize ans, en 1901, il remporte un match contre le champion de Cuba Juan Corzo y Príncipe.

José Raúl Capablanca à quatre ans jouant contre son père.

De 54,7 %, vous passez à 55,6 % de réussite globale, c’est-à-dire pour une question :
une majorité de bonnes réponses  = 1pt, ½  pt pour un ballotage et 0 pour une minorité.

Le camembert indique le % de bonnes et mauvaises réponses pour l’ensemble des questions et des tépégistes.

Retrouvez toutes les questions dans l’onglet Apprendre / Le Quiz du menu supérieur.

Masterclass FFE 19 mars

La septième masterclass d’échecs de la saison se déroulera vendredi 19 mars à 19h. Ne ratez pas cette leçon gratuite en vidéo et en direct, par les entraîneurs Sylvain Ravot et Antoine Favarel. La Fédération Française des Échecs et les entraîneurs Sébastien Joie et Sylvain Ravot vous proposent 9 masterclass (cours collectifs en ligne) en vidéo, gratuites. Chacune durera 2 heures et leur fréquence sera mensuelle de septembre à avril. Elles seront visibles en direct ou en différé, à volonté.

La prochaine masterclass, que vous pourrez suivre  sur notre site ou sur , aura lieu le vendredi 19 mars de 19 h à 21 h. Vous pourrez retrouver ces masterclass dans l’onglet Apprendre du menu supérieur.

Bibliothèque

Merci à notre ami Pascal Tournier qui offre une trentaine de bouquins pour notre bibliothèque.
Ne laissez pas s’empoussiérer les livres que vous n’utilisez plus. Offrez-les au club .

La Tpg sur YouTube

Un clic sur l’image pour la vidéo

Le sympathique youtubeur Chess MI participe à Marre du Virus et commentera en live (mais en différé) ses parties jouées au cours de notre tournoi. Exercice périlleux, car il perd ainsi de précieuses minutes à nous expliquer sa stratégie au coup par coup, les différents coups candidats et son choix final. Un clic sur l’image pour suivre la deuxième ronde.

Notre ami Chess MI arrive en retard devant l’échiquier, se trompe de cadence et s’énerve quelque peu. Mais le savoir faire est là et il gagne son deuxième point !