Le Quiz

Dans cette enluminure, extraite du magnifique manuscrit Le Codex Wilehalm
de Wolfram von Eschenbach datant de 1334, un des personnages tient une pièce dans sa main.

Codex Wilehalm de Wolfram von Eschenbach, 1334University Library Kassel.

Est-ce une Tour, un Fou ou un Roi ?

5 bonnes réponses sur 17 ! 7 pour le Roi et égalité pour la Tour et le Fou. Vous ne vous êtes pas souvenus de ce précédent quiz sur le rukh persan : c’est bien un Tour, le chariot des origines indiennes, que tient dans sa main ce personnage. Bien que, à l’époque de ce manuscrit, c’était encore le roc (rochus en latin). Remarquez comme ces deux pointes profilées en arc de cercle du rukh arabo-persan évoquent les créneaux d’une fortification et donneront naissance à notre Tour un siècle plus tard.

Les pièces telles qu’elles n’ont sont arrivées d’Orient : le roi (ou la reine), la tour, le fou, le cavalier et un pion.

Ce style perdura pendant plusieurs siècles, remplacé peu à peu par des figurines retrouvant leurs racines indiennes figuratives. Le Roi (shah) et la Reine (firzan) ont une forme identique, interprétée comme un personnage installé sur un trône ou sur un palanquin sur le dos d’un éléphant. La reine est plus petite que le roi. La Tour (rukh), rectangulaire, est généralement deux fois plus large que longue avec une entaille profonde en V, créant deux cornes latérales. Le Fou (fil) est un éléphant, où seulement subsistent les défenses, suggérées par deux protubérances sommitales. Le Cavalier (faras), comme dans nos échecs modernes, est un cheval, stylisé par une seule excroissance pour la tête. Le pion (baidaq) a une forme conique plus ou moins arrondie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *