Porte ouverte

On suit attentivement les parties d’Alexeï !

Une vingtaine de participants pour cette simultanée proposée par notre GMI* Alexeï Charnuchevich, le plus bisontin des Biélorusses. Il a promené son sourire de table en table, mais ce ne fut pas tout à fait pour lui une promenade de santé, car il concéda un nul à Daniel Blardone et l’expérience de ces trois heures de jeux contre des joueurs aguerris demande beaucoup de concentration. Sans doute bien des clubs peuvent se targuer d’aligner des GMI, changeant au grè des saisons, dans leur équipe. Mais nous, nous pouvons dire : nous avons un tépégiste GMI ! Merci encore à Alexeï pour cet après-midi et son investissement de plus de vingt ans dans notre club.

Des parents profitèrent de cette occasion pour inscrire leurs enfants et Patrick vint pour une séance d’initiation et s’inscrira sans doute aux cours adultes qui débuteront le premier samedi octobre.

* Je rappelle pour les non-initiés qui pourraient nous lire, qu’un GMI est un Grand Maître International. L’appellation « grand maître » fit son apparition en 1914 en Russie pour mettre en valeur les meilleurs joueurs d’échecs de l’époque. La FIDE officialise le titre en 1950. À part le titre de champion du monde, « grand maître » est la plus haute distinction qu’un joueur puisse obtenir. Je n’ai pas trouvé leurs nombres aujourd’hui, sans doute tout juste 2000 dans le monde. En mars 2010, ils étaient 1235.

UNE RÉFLEXION SUR « PORTE OUVERTE »

  1. Un grand merci pour ce beau moment partagé avec mon fils Tristan. Sans oublier un grand merci à Alexei pour sa présence et sa sympathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *