Prendre le temps de jouer

La grande salle du Kurssal animée par le brouhaha joyeux des joueurs peu compatible avec le calme nécessaire au jeu des rois !

Nous avons participé, cette fin de semaine, à la deuxième édition de Ludinam qui se déroulait au Kursaal. La première impression, quand nous fûmes conduits par un dédale de couloirs vers une petite salle du premier étage où déjà s’installaient nos collègues du Shogi, les échecs japonais, nous avons pensé que cela n’allait pas aider à sortir notre jeu de sa confidentialité. Mais un petit tour dans les salles animées, certes, mais bruyantes du rez-de-chaussée, nous a vite fait apprécier le choix judicieux des organisateurs de ce lieu en la compagnie sympathique des joueurs de shogi. La belle organisation du collectif (fléchage entre autres) nous a amené des visiteurs, sinon nombreux, du moins intéressés par une future adhésion. Nous connaissons aussi la difficulté des joueurs occasionnels à franchir la porte d’un club et la fragilité de telles intentions. En tout cas, certains viendrons nous rendre visite cet été aux Échecs au Parc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *