Joyeux Fourbi

Mon cher ami Claude fait partie de ces gens qui donnent sans rien demander, et à qui je ne saurais rien refuser. Comme il a fourbement profité de cette faiblesse pour m’extorquer de commenter une de mes parties, j’ai dû me mettre en quête d’une partie qui soit potable et que je n’aie pas perdue. Ne pouvant satisfaire qu’au dernier critère, voici cette partie d’interclubs contre Huningue

Philippe Guyot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *