Les échecs sont-ils un sport ?

Photo Guillaume Minaux

Sous ce titre quelque peu provocateur, L’Est Républicain publie aujourd’hui un article-débat polémique :

“En Belgique, le Conseil d’État s’est encore refusé à leur reconnaître ce statut il y a trois ans. Mais dans l’Hexagone, et ce depuis le 19 janvier 2000, les échecs sont officiellement reconnus comme un sport à part entière par le ministère. De la pure logique ou une vaste arnaque ? La fédération échiquéenne, qui regroupe tout de même près de 60.000 licenciés en France, et organise compétition sur compétition, tient en tout cas, fermement, à être reconnue à l’égal des autres disciplines… qui, dans leur majorité, préfèrent en rire qu’en pleurer. Alors, les échecs sont-ils vraiment un sport ? À la rédaction, le débat est ouvert… et les avis partagés”. La suite de l’article dans votre journal d’aujourd’hui.

Les deux journalistes dans leur débat contradictoire posent cette question : le sport passe-t-il uniquement par l’activité physique ? Mais ils ne donnent pas de définition précise du sport : « On entend par sport, définit la Charte européenne du sport, toutes formes d’activités physiques et sportives qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif l’expression ou l’amélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou l’obtention de résultats en compétition de tous niveaux ».

Donnez-nous votre opinion, et répondez à cette  question ! Votez sur www.estrepublicain.fr. Pour l’instant :

 En savoir plus sur ce sujet           Donnez votre avis sur le forum

La Tpg à Planoise

La petite salle de cette association bien dynamique Des racines et des Feuilles

Accueil fort sympathique de Murielle Taïeb, l’une des bénévoles de cette dynamique association planoisienne qui offre aux enfants du quartier une grande diversité d’activités. Les gamins arrivaient d’ailleurs d’une visite aux Archives départementales pour s’installer aux tables que nous avions préparées. Une quinzaine d’enfants, accompagnés de quelques adultes, se répartirent en deux groupes : les déjà pousseurs de bois devant les échiquiers pour en découdre avec Chadi, Faouzi, Bernard et Michel ; les néophytes, devant l’échiquier mural et votre webmaster qui s’improvise pour l’occasion initiateur, plus à l’aise devant son clavier et son écran que devant un auditoire. M’en suis pas mal tiré selon les commentaires indulgents des collègues. Un petit regret, cependant, une seule salle pour accueillir deux activités peu compatibles : le jeu libre et joyeux et forcément avec quelques décibels des loupiots et l’initiation à notre jeu qui n’est pas simple et demande plus de calme.

Partenariat, en tout cas, fort sympathique et qui devrait se renouveler ici, mais également dans d’autres quartiers bisontins. À étudier. Pour l’instant, nous retournerons jeudi avec la visite de l’Est Républicain.