Quelque chose en nous de Tbilissi


Rayon de soleil géorgien dans notre ciel bisontin plombé de neige avec la présence radieuse ce samedi du Grand maître international Nino Maisuradze pour la simultanée féminine à l’hôtel Ibis La City. Ces dames, point trop féministes, acceptèrent de bonne grâce la présence de quelques mâles autour des échiquiers. Vingt-quatre au total avec un résultat attendu de 23 gains et une nulle concédée à notre ami Lastar Toch. Cette action de valorisation des échecs féminins fut organisée par notre club avec l’aide de la ligue régionale et la présence de son président Patrick Lauferon.

Venue en France pour ses études, Nino prit la nationalité française en 2009. Elle retourna vivre dans sa belle ville natale de Tbilissi, mais reste très présente dans le milieu échiquéen national. Nino joue pour le club de Bischwiller et remporte avec son équipe le TOP 12 en 2015, division élite du championnat de France des clubs. Cette même année, elle remportera également le Championnat de France féminin par équipe. Deux titres de championne de France en 2013 et 2014. Mais au-delà de ses performances, c’est sa présence souriante et généreuse qui marqua les participants. La simultanée se poursuivit par un petit débat sur les échecs au féminin bientôt en ligne. Le repas qui clôtura la journée fut émaillé d’anecdotes réjouissantes de cette baroudeuse globe-trotter des échecs.

Nous reverrons sans doute très prochainement Nino. Un projet de stage est en réflexion.

UNE RÉFLEXION SUR « QUELQUE CHOSE EN NOUS DE TBILISSI »

  1. Bravo pour cette superbe manifestation. Anna et Rémi étaient ravis. Un grand merci à Nino Maisuradze et à Christine Frédéric, ainsi qu’à tous ceux qui ont rendu possible cette simultanée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *