Tous les articles par admin

Pass’Sport

Le Pass’Sport est une nouvelle allocation de rentrée de 50 € par enfant pour financer tout ou partie de son inscription dans une association sportive de septembre 2021 à juin 2022. Cette aide de l’État s’adresse aux jeunes bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire, de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de l’allocation adultes handicapés. Durant l’été, les familles concernées recevront un courrier du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports pour les informer de leur éligibilité.

Julien Gracq et les échecs

Un clic pour l’émission

Jean Daive proposait cinq entretiens avec Julien Gracq en 1977, alors qu’il venait de publier “Les Eaux étroites”. Dans le premier volet il parlait de littérature et d’une de ses passions, le jeu d’échecs. (1ère diffusion : 28/03/1977) « En réalité le jeu d’échecs penche plutôt, quand il s’agit des très grands joueurs, du côté de l’art que du côté de la science. Il y a un fait très curieux : le style personnel apparaît à un très haut niveau, c’est à dire seulement chez les très grands joueurs, c’est à dire là où il devrait disparaître puisque le grand joueur doit approcher de la perfection, c’est à dire de l’anonymat en somme. »

Retrouvez toutes les émissions dans l’onglet Apprendre / Radio.

Un entraîneur à la TPG

Voilà, c’est chose faite ! La Tpg a son animateur à temps plein : Vincent CHAUVET, 26 ans, master de science de l’éducation, entraîneur FFE et une dizaine d’années d’expérience d’animation en club et dans les écoles et surtout un passionné d’Échecs ! Nous renouons aussi avec le passé, notre ami Alexeï Charnushevich, grand-mâitre international, avait œuvré avec sérieux et efficacité à ce poste pendant des années et nous savons que la promotion de notre jeu et de notre club passe par un tel projet. Vincent s’est prêté avec gentillesse à ma demande de se présenter par un petit texte et une de ses parties.

Vincent, notre nouvel animateur

Bonjour la TPG !

Je m’appelle Vincent CHAUVET, j’ai 26 ans et je suis joueur d’échecs depuis l’enfance, passionné à la fois par le jeu et l’enseignement. Originaire de Meyreuil, une petite bourgade de 5 000 habitants située dans le département des Bouches-du-Rhône, j’ai joué pour le club de notre ville de mes 7 ans à mes 15 ans, et de mes 24 ans à aujourd’hui. J’ai participé à 6 championnats de France jeunes et, en 2014, j’ai terminé sixième. Entre 15 à 24 ans, j’ai rejoint le club de Marseille-Échecs afin de progresser davantage, en jouant notamment en interclubs, et même quelques parties en Top12 en 2011, l’année où le club fut champion de France ! J’ai eu l’immense chance d’être entraîné par le GMI Yannick Gozzoli, un modèle de pédagogie et de culture, qui m’a énormément fait progresser sur les plans sportif et psychologique, pour les échecs, mais aussi au-delà.

En parallèle, j’étais toujours actif pour le club d’échecs de Meyreuil, principalement pour donner des cours aux quelques jeunes débutants du club et dans des écoles. L’apprentissage du jeu d’échecs ne doit pas être uniquement réservé à une élite : tout le monde devrait avoir l’opportunité de découvrir ce jeu merveilleux, même dans des petits villages. Ainsi, j’ai choisi de consacrer beaucoup d’énergie pour les jeunes de Meyreuil, étant bénévole, autodidacte, et surtout motivé pour transmettre ma passion. Mes efforts furent récompensés puisque le nombre de jeunes licenciés de notre petit club passa de 2 à 25 en quelques années, dont 7 furent qualifiés au Championnat de France jeunes.

Malgré un fort attachement pour mon club, les Échecs m’ont permis de m’ouvrir également au monde et aux autres. En décidant de passer le DIFFE à 16 ans, j’eus un déclic concernant l’enseignement du jeu d’échecs (et peut-être pour l’enseignement en général). J’ai donc poursuivi cette voie en passant le DAFFE puis le DEFFE, tout en cherchant à lire de plus en plus de livres d’échecs. J’adore particulièrement les bouquins qui utilisent l’humour à des fins didactiques et je suis totalement fan des auteurs comme Pierlot, Parmentier, Silman, (ainsi que Nimzowitsch malgré un style d’écriture plus ancien) pour n’en citer que quelques-uns.

À part les échecs, ma formation universitaire est composée de philosophie, sciences de l’éducation et métiers de l’enseignement. J’ai donc un goût prononcé pour l’analyse, l’argumentation, et la didactique et parce que l’opportunité était trop belle, j’ai écrit un mémoire de 100 pages sur L’enseignement du jeu d’échecs à l’école lors de mon Master.

Enfin, j’étais aussi le responsable des jeunes des Bouches-du-Rhône depuis 2014. Avec toute l’équipe du CDJE13, nous avons animé pendant plusieurs années des stages de préparation (3 jours en pension complète) afin de préparer les jeunes espoirs du département pour le championnat régional. Une superbe équipe pour mener des projets ambitieux.

Et je serai à Besançon à partir de septembre 2021, prêt à vivre de toutes nouvelles aventures !

Vincent

La fibre associative

Ce matin, coup de téléphone de notre doyen Michel Loeillot, toujours bon pied, bon œil : « Besoin d’un petit coup de main cet après-midi pour installer les Échecs au Parc ? » C’est tout notre bon vieux Michel, 88 printemps et toujours prêt à s’investir ! Il est vrai, pour reprendre la phrase célèbre de Capablanca, que l’on n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux Échecs, car après, on cesse de vieillir.  « Tu donneras le bonjour aux gars et amusez-vous bien ! »

Merci Michel et prends bien soin de toi.

Guerre froide sur l’échiquier 2

Un clic pour l’émission

En cet été 1972, Reykjavik doit être le théâtre d’un épisode majeur de la Guerre Froide : le Championnat du Monde des échecs qui opposera le Soviétique Boris Spassky à l’Américain Bobby Fischer. Deuxième partie, Le match, émission de Olivier Ciechelski, Une histoire particulière du 1 septembre 2019.

Retrouvez toutes les émissions dans l’onglet Apprendre / Radio.

Échecs pluvieux, Échecs heureux

La Gare d’Eau sous la pluie

Merci à Jean et Laurent pour l’organisation de ce premier Échecs au Parc officiel. Ils ont bravé l’orage avec raison. Une petite ondée piquette le bassin seulement quelques instants et les tépégistes sont au rendez-vous dans une Gare d’Eau toute à nous. Nous avons pu nous rapprocher au plus près, ce qui facilita grandement l’installation. Quentin, un ado, nous rend visite. Il a redécouvert avec passion les échecs cette année. Il joue fort bien et souhaite nous rejoindre à la rentrée.