Les percées de pions

« Les pions sont l’âme des échecs, ce sont eux seulement qui forment l’attaque et la défense, et de leur bon ou mauvais arrangement dépend entièrement le gain ou la perte de la partie. »

Philidor, Analyse du jeu des échecs

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Steinitz approfondit les thèses de Philidor sur les pions et leur structure. La grande nouveauté introduite par ses idées, fut l’importance matérielle d’un simple pion et il fut le premier à formuler des principes mettant en rapport le placement des pièces avec la structure des pions. Guillaume Sermier abordera ce thème dans son troisième stage au travers des percées de pions, moments critiques dans une partie.

Troisième séance le dimanche 20 janvier de 9 à 12 h. Ouvert à tous, licenciés ou non.
La pré-inscription est obligatoire : Inscription

  • Adhérent au club : 10 €
  • Non-adhérent : 15 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *