La Défense Louijine

par Vladimir Nabokov

« De tous mes livres russes, La défense Loujine est celui qui contient et dégage la plus grande chaleur — ce qui peut paraître curieux, sachant à quel suprême degré d’abstraction les échecs sont supposés se situer. En fait, Loujine a paru sympathique même aux gens qui ne comprennent rien aux échecs et/ou détestent tous mes autres livres. Il est fruste, sale, laid — mais comme ma jeune fille de bonne famille (charmante demoiselle elle-même) le remarque si vite, il y a quelque chose en lui qui transcende aussi bien la rudesse de sa peau grise que la stérilité de son génie abscons. »

Le jeune Loujine découvre par l’intermédiaire d’un ami de son père le jeu d’échecs qui dès lors deviendra le centre de sa vie, alors qu’il vit enfermé dans un univers difficile pour un enfant, relativement malmené par ses camarades d’école et par ses parents qui s’attardent peu sur ses désirs.

Il en apprend les fondamentaux avec sa tante, puis par l’intermédiaire d’une relation de son père, développe rapidement des capacités hors-normes pour ce jeu. Il devient au bout de quelques années un joueur dont la réputation dépasse les frontières de l’Allemagne où sa famille a fui après la Révolution russe de 1917. Alors qu’adulte il remporte de nombreux tournois et se fait remarquer pour son jeu non-orthodoxe et créatif, il s’enferme de plus en plus dans ce qui est devenu son métier et au delà une passion quasi-pathologique, transposant petit à petit tout acte de sa vie ordinaire en termes échiquéens. Il fait un jour la rencontre d’une jeune femme, Natalia Katkov, lors d’un séjour dans une station balnéaire où il dispute un tournoi, et immédiatement décide de lui proposer de l’épouser. Celle-ci, fascinée par l’étrangeté du personnage, accepte malgré les réticences de sa famille qui ne voient en Loujine qu’un excentrique. La détermination des deux jeunes personnes est telle qu’ils font plier les parents et s’installent ensemble à Berlin. Le mariage est célébré, mais la nuit de noce et les suivantes seront désespérément platoniques pour le couple, à la triste surprise de la jeune femme.

Édition Folio / Ref : LIT-NAB
Présentation : Poche – 17 x 11 cm – 282 pages
Mots-clés : histoire, littérature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Club d'Échecs de Besançon : initiation, cours jeunes et adultes, loisirs et compétions individuelles, par équipe…