Leçon 7.1 : Les Colonnes Ouvertes et Semi-ouvertes


Wilhelm Steinitz, fondateur de la théorie scientifique des Échecs posa comme principe de base : "Tout plan qui s'élabore doit être en congruence avec le caractère de la position". Avant de forger un plan, il est nécessaire d'évaluer la position et dans ce sens, les colonnes ouvertes et semi-ouvertes sont un des thèmes stratégiques les plus importants, non seulement parce qu'elles sont les voies naturelles des pièces les plus fortes, mais aussi parce qu'elles sont un point fondamental dans la valorisation de la position, pour la décision d'échanges de pions et de pièces et pour la mise en place d'un plan. Les colonnes ouvertes seront libres de pions et leur contrôle sera primordial, donnant un incontestable avantage positionnel, car permettant l'invasion du camp ennemi.


Plaçons donc nos Tours, les doublant, sur les colonnes ouvertes et semi-ouvertes. Mais il est important de comprendre que la colonne ouverte sera inutile, s'il n'existe pas de point de pénétration dans le camp opposé. Il faut s'assurer d'une telle case de pénétration, le plus souvent sur la septième ou huitième rangée.

Voici la partie célèbre Alekhine, A. - Nimzowitsch, A. où Alekhine soutient ses Tours doublées pas sa Dame pour former sont fameux "gun".

diag. 1



Alekhine, A. - Nimzowitsch, A. 1930


diag. 2


Les colonnes semi-ouvertes, limitées par un pion ennemi, sont toutes aussi importantes. Dans l'exemple du diagramme 1, la colonne "c" est ouverte, alors que la colonne "e" est semi-ouverte pour les Blancs. La colonne "d" est semi-ouverte pour les Noirs. L'ouverture de telles colonnes se produira lorsque des pions sont capturés ou inversement quand, indirectement, ils recapturent et changent de colonne.

Par elle-même, une colonne ouverte ne signifie rien ; son intérêt vient de notre capacité à l'utiliser et qui mieux que la Tour pourra le faire. Pourquoi les Tours si puissantes restent si longtemps inactives. Le Cavalier saute par-dessus les pions et le voilà d'un bond dans la bataille. Quant au Fou, il n'a même pas besoin de bouger, le pion d par exemple se déplace et notre Fou c1 flemmard contrôle la diagonale c1-h6. Les Tours, elles, auront bien du mal à se frayer un passage jusqu'à l'ennemi, mais qu'elles le fassent, et leur force terrible fera vite s'écrouler la position adverse.


Un clic sur les diagrammes pour voir les parties

Alors que la colonne ouverte peut être occupée par les deux prétendants, la colonne semi-ouverte sera le domaine du camp qui n'aura pas de pion sur celle-ci. Nos Tours s'empêtreront sur le pion qui pourrait y rester, limitant leur action. Pourquoi l'occupation d'une colonne ouverte ou semi-ouverte revêt tant d'importance ? La colonne est la voie royale pour atteindre la septième ou huitième rangée. Sur ces deux traverses, nos Tours trouveront des objectifs : sur la 7e, des pions ; sur la 8e, sa majesté ennemie en personne. Dans la position du diagramme 2, nous pouvons observer que les deux camps, au niveau du matériel et de l'espace, sont à égalité. L'avantage Blanc est dans la Tour en septième, immobilisant les pièces noires en défense. Le Roi Blanc sans entrave profitera de sa liberté pour venir soutenir sa Tour.

Accueil Indice Siguiente