Leçon 6.1 : Le Bon et le Mauvais Fou


Une seule pièce mal placée et c'est toute votre position qui est mauvaise. Siegbert Tarrasch

Le génie de cette maxime repose dans sa simplicité autant que dans sa justesse, principe fondamental qui réunit tout un ensemble de concepts tel que le bon et mauvais Fou, les Fous de couleur opposée, supériorité du Cavalier sur le Fou et réciproquement. Depuis des siècles la valeur des pièces est bien connue et fait partie du bagage de tout joueur d'Échecs. Cependant la vraie valeur d'une pièce va dépendre de l'arrangement de l'échiquier, en un mot de la structure de pions.

 L'activité du Fou, plus encore que toute autre pièce va dépendre de la disposition des pions. Un Fou qui sera bloqué par ses propres pions (et parfois par les pions de l'adversaire également) est appelé mauvais Fou par opposition au bon Fou qui, lui,  ne sera pas entravé par ses fantassins.



La justesse de ce principe n'implique pas qu'il faille l'appliquer dogmatiquement sans réfléchir. Ce principe est malléable et va dépendre de la position, un bon œil pour ses coups est parfois beaucoup plus important qu'une connaissance des principes stratégiques. Une confiance aveugle en des principes élevés au niveau de dogmes freine la croissance personnelle, aux Échecs comme dans tout autre domaine, disait Aaron Nimzovitch. Le concept de bon et mauvais Fou est de grande importance au moment d'évaluer une position ou de proposer ou éviter les échanges de Fous.

Dans cette position Jalibeily a enfermé son Fou derrière ses propres pions si bien qu'il ne peut être employé qu'à des tâches défensives. Par contre le Fou Noir est beaucoup plus actif et peut attaquer les faiblesses blanches. Les Blancs auront, de plus, de grandes difficultés à défendre les cases noires par lesquelles pourra pénétrer le monarque noir par l'aile Dame (a6-a5-b4-c3) ou bien par le flanc roi par g5-h4. Le Roi Blanc, en revanche, ne possède aucune case de pénétration, les noires sont interdites par les pions, les blanches par le Fou.


Jalilbeily - Ravisnky 1951
Capablanca formula cette règle : Quand votre adversaire possède un Fou, vous devez placer vos pions sur les cases de la couleur qu'il contrôle. Si vous possédez vous même un Fou, vous devez essayer de poster les pions sur les cases de la couleur non contrôlée par votre Fou, peu importe si votre adversaire à un Fou ou non. Un clic sur le diagramme pour voir la partie

Accueil Indice Siguiente