Anderssen : La Toujours Jeune (1852)


La Toujours Jeune (The Evergreen) est une célèbre partie d'échecs jouée par Adolf Anderssen et Jean Dufresne en 1852. Il s'agissait d'une partie amicale. Wilhelm Steinitz la qualifia plus tard "evergreen in Anderssen's laurel wreath" : la feuille tooujours verte dans la couronne de laurier de Anderssen. La signification symbolique est bien exprimée dans la traduction française, La Toujours Jeune. Il n'y a un an qu'Anderssen est devenu, officieusement, champion du monde des échecs. Depuis le mémorable tournoi de 1851, il ne joue que des parties libres, pratiquant son art avec qui souhaite l'affronter. C'est à Berlin que Dufresne, fort joueur allemand, croise le fer avec Anderssen.
Adolf Anderssen (1818 à Breslau, Royaume de Prusse - 13 mars 1879 à Breslau. Il est considéré comme le meilleur joueur du monde après un important tournoi tenu à Londres en 18511 et comme l'un des meilleurs représentants de l'école romantique.




Adolf Anderssen apprit le jeu d'échecs de son père à l'âge de 9 ans. Passionné, il dévore toute la littérature échiquéenne qu'il peut trouver, mais se consacre avant tout à ses études de mathématiques. Pendant cette période, il pratique peu, s'intéressant surtout à la composition : il publie à l'âge de 24 ans une étude de finales, Aufgaben für Schachspieler, qui lui donne un important succès4. Devenu professeur au lycée à Breslau et son avenir étant assuré, il commence alors sa carrière de joueur amateur à 30 ans. Après un premier match disputé en 1848, Anderssen affronte Daniel Harrwitz, l'un des meilleurs joueurs d'Europe en obtenant un score nul de 5 à 5. Pour un pur amateur, ce résultat est remarquable. La même année, le Illustrierte Zeitung, journal d'échecs allemand, publie son portrait, ce qui était considéré comme un grand honneur à l'époque.

Jean Dufresne (1829-1893) était un joueur d'échecs allemand élève d'Adolf Anderssen. Romancier sans succès, il a écrit plusieurs livres d'échecs, dont l'un, Kleines Lehrbuch des Schachspiels (1881, connu en Allemagne comme Der Kleine Dufresne) utilisé par plusieurs générations de joueurs. Il a également écrit un livre populaire sur Paul Morphy.



Vous pouvez faire défiler la partie en utilisant les flèches du clavier ou en cliquant sur la notation.
Pensez à jeter un petit coup d'œil aux variantes ( un clic dans la notation).

Un clic sur l'icone pour visualiser la partie sur un plus large échiquier.











Accueil Indice