Chambéry 2018

Une nouvelle fois, toute une troupe de Tépégistes sous les cieux échiquéens de Chambéry : Cécilia Diaz, Christophe Robbe, Jean-François Corsini, Valentin, Bernard Py, Gilles Vernier, Claude Hugonnot et Daniel Blardone dans l’accession. Valentin Racle, Philippe Guyot et Quentin Poignot qui débarque tout droit d’Avoine, amenant dans ses bagages  notre ami Jérémie Devalle, ex-tépégiste.

Lyudmila Rudenko

Lyudmila Rudenko – Crédit : Capture d’écran Google

Le 27 juillet 2018 marque le 114e anniversaire de la naissance de Lyudmila Rudenko, Maître international puis Grand maître international féminin. Google lui dédie son traditionnel doodle. Morte le 28 février 1986 à Saint-Pétersbourg à 81 ans, elle fut la deuxième femme à devenir championne du monde d’échecs de 1950 à 1953. Pendant la Grande Guerre patriotique, elle organisa courageusement l’évacuation d’enfants lors du siège de Léningrad.

Il faut un but…

… aux Échecs comme au foot !

« Et n’allez pas croire que les échecs soient si différents du foot ! Ils peuvent sembler un jeu individuel, mais en réalité, ils demandent un grand sens du collectif : il faut associer les pièces pour les faire travailler ensemble. Pareil pour une équipe de foot qui ne saurait se contenter d’aligner des individualités fortes. »

takalirsa.fr

Les caricatures d’Halldór Pétursson

Halldór Petursson Spassky Fischer

Bobby Fischer et Boris Spassky jouèrent, à Reikjavyk en 1972, le match du siècle, le championnat du monde d’échecs, un affrontement Est-Ouest qui dépassa largement l’échiquier. Un artiste et illustrateur islandais, Halldór Pétursson, crée la fameuse série de dessins malicieux sur les deux héros du moment. Ses caricatures montrent le face-à-face entre le capitalisme et le communisme, entre le pouvoir de l’argent et l’idéologie, une autre conception de la vie. Le diaporama sur :

Plus de 1000 articles sur  Le Patrimoine des Échecs

Les Noirs partent les premiers