Joyeuse tristesse !

Nous fûmes une dizaine de tépégistes pour ce dernier au revoir au compère Porfirio au son de ces musiques d’Amérique latine qui savent se faire joyeuses et de cette belle langue espagnole qui sait faire vibrer l’émotion et nous ramener à l’essentiel : la tristesse d’un départ ! Voici le petit mot que notre président lut au cours de cette belle et émouvante cérémonie d’adieux.

« Porfirio, tu as été, depuis le début des années 80, un compagnon de route de notre club. Très bon joueur dans ta jeunesse, tu n’as jamais renoncé à ta passion du jeu et tu participais régulièrement à nos activités. Ta créativité, ton imagination et ta volonté pouvaient s’exprimer à travers ce jeu apparenté à un art. Ce jeu qui recèle en lui tant de richesses qu’il donne parfois un sentiment d’infini.

Au-delà du joueur, nous perdons surtout en toi un ami, avec lequel nous échangions, souvent autour de quelques bières, sur la beauté et la difficulté du jeu, mais aussi sur l’évolution du monde et de la société et de nos propres existences. Au club, ta présence, ton maintien, ta manière d’être imposaient le respect et intimidaient parfois les personnes qui te connaissaient moins. Tu as toujours fait preuve d’une grande dignité et d’une grande force de caractère, refusant en particulier tous les outils spécifiques destinés aux joueurs aveugles.

Tu étais un combattant : un combattant de la vie, un citoyen engagé épris de liberté et surtout de justice sociale. Mais aussi un combattant sur l’échiquier. Malgré ta cécité, tu as su tenir tête à nombre de bons joueurs de club. Certes Porfirio, tu n’aimais pas perdre, mais qui dans la communauté des joueurs d’échecs pourrait te le reprocher ?

Merci Porfirio de nous avoir accompagné toutes ces années. Merci de nous avoir transmis une part de ta culture, de tes profondes convictions, de tes valeurs humanistes et de ta générosité.

Porfirio, tu resteras une grande figure de notre club et ton souvenir restera gravé dans nos mémoires. Nous ne t’oublierons pas.

À ta famille, je veux exprimer notre profonde tristesse et transmettre, au nom de tous les membres de notre club, nos plus sincères condoléances et notre soutien dans cette épreuve. »

Daniel Blardone