L’espace

Les Blancs ont un avantage d’espace.

Soixante-quatre cases sur l’échiquier ! Chaque camp au départ contrôle leurs trois premières rangées. Mais aussitôt que les Blancs jouent le premier coup 1. e4 (par exemple), leur contrôle de l’espace augmente considérablement : le pion, le B et la Q déjà attaquent des cases du territoire noir. Aussi longtemps que les Blancs ne commettront pas d’erreur ou ne perdront pas un tempo, ils continueront à commander un peu plus d’espace que les Noirs. C’est pourquoi avoir le trait est un avantage et les Blancs gagneront plus souvent la partie.

L’espace est vital. Celui qui domine le plus grand nombre de cases possédera un champ de manœuvre pour ses pièces, causant contre-temps et menaces à l’adversaire. Un avantage spatial est souvent l’indice d’un avantage positionnel déterminé par la structure de pions. Mais aux Échecs, nous le savons que trop bien, rien n’est simple : « Pour valoriser l’espace, prenez-en autant que possible, mais ne soyez pas trop gourmand, nous avertit Kasparov. Votre pion de pointe peut être stoppé et détruit et les pièces ennemies pourront faire irruption, au travers des brèches apparues et alors aucun résultat ne peut être espéré ». Valentin, toujours précis, nous explique ce concept.

Il n’est pas trop tard pour vous inscrire à ces cours ouverts à tous, adhérents ou non !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *