Spiritisme échiquéen

Le coup fantôme

16.05.21

Dans cette position, le Blancs joueront Bb5 pour provoquer a6 et affaiblir la colonne b.

Une différence essentielle entre l’amateur et le maître est que ce dernier connaît sur le bout des doigts de très nombreuses méthodes de jeu typiques, qui l’aide à orienter sa réflexion dans la bonne direction. Lorsque nous souhaitons replacer une pièce (un B ou N) vers une bonne case, il est parfois utile de la faire passer par une case transitoire. L’adversaire doit alors chasser cette pièce, ou jouer un coup de défense, et nous repositionnons alors notre pièce vers la bonne case. C’est en quelque sorte un coup fantôme, mais ses conséquences restent visibles sur l’échiquier. L’objectif d’un coup fantôme est de forcer l’adversaire à jouer de telle façon à détériorer sa position.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *