Bibliothèque

Après plus d’un an, le projet de bibliothèque est enfin abouti ! Jean-François et moi avons installé la bibliothèque dans la salle de notre club. Plus de 160 livres seront à votre disposition à la rentrée. Bien dotée, en ce qui concerne la stratégie du milieu de jeu et la tactique, elle devra être étoffée pour les ouvertures et les finales. Vous pourrez trouver une description de chaque livre sur la page Bibliothèque. Elle s’est enrichie cette année d’une trentaine d’œuvres plus récentes et n’hésitez pas à faire dons de vos bouquins.

« Les Échecs sont un jeu où se reflètent et où s’avèrent toutes les passions de l’homme, sa folie et son espoir », écrivait William Faulkner dans Le gambit du Cavalier. Le jeu d’Échecs fascine et fut de tout temps exploité dans des domaines de la vie intellectuelle extrêmement divers, notamment dans la littérature et de nombreux écrivains ont utilisé et utilisent notre jeu comme élément important de la trame de leur récit. Je souhaiterais, si du moins cela vous intéresse, ouvrir notre bibliothèque, sortant un peu de la théorie et des variantes arides, à cet aspect plus romanesque. Voici quelques romans et, en tout justice, commençons par :

La tour prends garde
Fernando Arrabal
Le titre mondial est en jeu, dans un religieux silence, deux superdoués s’affrontent aux Échecs. Mais tandis que progresse leur duel sans merci, un véritable roman d’espionnage se déroule. Le scénario s’enroule autour d’une partie d’échecs. Un diagramme illustre chaque coup des joueurs. Partie dont le charme est à chaque coup est le commentaire d’Arrabal.   Lire la suite…


Sur les traces de Bobby Fischer avec une montre Lip
Christophe Bordet
Pierre se rue vers l’usine, aperçoit sur sa gauche les manifestants qui affluent de l’entrée principale, pénètre dans le bâtiment de direction, se guide aux voix venues d’en haut, grimpe quatre à quatre les escaliers jusqu’au troisième étage. C’est l’effervescence. Des éclats de verre jonchent le sol. Lire la suite…


De l’autre côté du miroir
Lewis Carroll
Le miroir brille dans le salon. Fascinée par sa transparence, Alice interroge Kitty, sa chatte blanche, qui ne fait que lui répondre : rron, rron. « Ce serait merveilleux si on pouvait entrer dans la Maison du Miroir. Faisons semblant ! » Les pérégrinations d’Alice à travers le pays  de l’autre côté du miroir correspondent aux déplacements des pièces et des pions au cours d’une partie d’échecs.   Lire la suite…


Échecs et Mondes Possibles
Véra Gandelman-Terekhov
Le jeu d’échecs et la littérature ont une analogie de fonctionnement, faisant la part belle à la créativité et à la liberté. Nombreux sont les auteurs qui ont exploité la partie symbolique du jeu d’échec par une stratégie d’écriture où les combinaisons prolifèrent. Nabokov, Perec, Zweig l’ont utilisé d’un point de vue thématique ou structurel : le jeu d’échec est la métaphore même de la création.   Lire la suite…


La Dernière Ronde
Ilf-Eddine
Un champion d’Échecs russe participe à un tournoi qualificatif pour le titre mondial. Au fur et à mesure des parties, comme monte progressivement un suspense intense, l’homme vieillissant se remémore les étapes de sa vie. Un premier roman rare, à la construction haletante, véritable plongée dans l’univers des Échecs. La radiographie d’un champion qui oscille en permanence entre la nécessité d’accepter ses limites et la poursuite inlassable de son rêve.   Lire la suite…


Partie remise
Thomas Glavinic
Durant l’hiver 1910, d’abord à Berlin puis à Vienne, a lieu le championnat du monde d’échec. Deux hommes vont s’affronter en dix très longues parties. Carl Haffner, le challenger, doit obligatoirement obtenir une victoire de plus qu’Emmanuel Lasker le champion du monde.
Lire la suite…


Le secret de l’automate
Robert Lohr
Dans une sinistre geôle de Venise, Tibor se prépare à une mort misérable. Surgit devant lui une haute silhouette, un homme à l’accent étranger qui porte sous le bras un échiquier. Il ne lui demande rien, sauf de jouer aux échecs : s’il gagne la partie en un quart d’heure, il sera libre.
Lire la suite…


La Défense Louijine
Vladimir Nabokov
« De tous mes livres russes, La défense Loujine est celui qui contient et dégage la plus grande chaleur — ce qui peut paraître curieux, sachant à quel suprême degré d’abstraction les échecs sont supposés se situer. En fait, Loujine a paru sympathique même aux gens qui ne comprennent rien aux échecs et/ou détestent tous mes autres livres. » Lire la suite…


Le petit joueur d’échecs
Yôko Ogawa
Un petit garçon né avec les lèvres scellées vit aujourd’hui avec un léger duvet sur la bouche, une hypersensibilité à tout déplacement d’air. Après la disparition de sa mère, il passe de longs moments sur la terrasse d’un grand magasin, là où serait morte l’éléphante Indira. On dit que ce bel animal, mascotte d’un lancement promotionnel, devint un jour trop gros pour quitter les lieux.   Lire la suite…


Le tableau du Maître flamand
Arturo Perez-Reverte
Julia, restauratrice d’oeuvres d’art à Madrid, travaille sur un tableau du XVe siècle représentant deux chevaliers jouant aux échecs. Une expertise révèle, sous la peinture, une phrase en latin pouvant se traduire par qui a pris le cavalier ou qui a tué le chevalier. Avec l’aide d’un antiquaire, d’un joueur d’échecs et d’un historien, son ancien ami, Julia tente de déchiffrer l’énigme du tableau. Lire la suite…


Le jeu de la dame
Walter Tevis
Petite fille, Beth Harmon a appris les échecs à l’orphelinat. Prodigieusement douée, elle devient rapidement une joueuse exceptionnelle. Mais le milieu des échecs est féroce, les intrigues les plus sournoises sont permises, et les États vont jusqu’à s’affronter à travers leurs champions respectifs.
Lire la suite…


Le Fou Des Échecs
Walter S. S. Van Dine
L’intrigue se développe autour d’une comptine : une série de meurtres ont lieu dans un quartier riche de New York. La première victime, transpercée par une flèche, accompagnée d’un billet signé “L’évêque” (le Fou en anglais) et un extrait de la comptine Who Killed Cock Robin.
Lire la suite…


Le Joueur d’échecs
Stefan Zweig
Qui est cet inconnu capable d’en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu’antipathique ? Peut-on croire, comme il l’affirme, qu’il n’a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer.
Lire la suite…

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *