1973 à l’Exposition France-URSS

Joli cliché de Scorup, l’homme à la pipe, personnage haut en couleur de la TPG d’alors

Mais qui est ce beau jeune homme hésitant et chevelu face à Scorup, personnage marginal et haut en couleur de ces années soixante-dix dont nos anciens vous parleront bientôt ?

 
Cliché de Bernard Faille l’Est Républicain, un clic pour agrandir

Ce beau jeune homme indécis, vous l’aurez sans doute reconnu, est bien notre Bernard Pellaton hirsute : « Mon adversaire, se souvient-il, est Skorup,  de loin le meilleur joueur de la TPG dans ces années 70-80. Il se partageait avec Maxellend Coulon la tête de la ligue avec probablement un niveau de Maître. Pour en revenir à la photo, peut-être s’agit-il d’une compétition se déroulant à la Brasserie Granvelle. Nous y jouions des parties à handicap pour le plus fort joueur. Skorup, de nationalité yougoslave, jouait les noirs et avait commencé la partie sans le pion f7. Cela n’avait rien changé au résultat. Il m’avait massacré ! »

Skorup était un personnage atypique. Plongeur à la Brasserie Granvelle, parlant assez mal le français, il essayait d’améliorer son existence quotidienne avec les échecs en proposant des blitzs (avec un petit enjeu financier) aux amateurs. Il était aussi obnubilé par son rang échiquéen et demandait très souvent aux petits amateurs comme moi : « Qui est plus fort ? Coulon ou moi ? »

À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *